7/10Les Sales Cons - Mettez-vous des claques, ou au pire mettez-en leur !

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 22/04/2011
Notre verdict : 7/10 - Bataille de mousse à raser (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

La phrase de conclusion vient de Faites de la merde : « on dit de la merde, on fait de la merde, restons immatures et nique sa mère. » Elle résume finalement très bien l'album et se suffit à elle-même.

Les Sales cons. Dès le nom du groupe, on est franchement pris de doute sur ce que peut contenir cette galette. Et la lecture des titres de chanson d'une haute qualité n'est pas pour nous rassurer. Car oui Les Sales Cons versent dans une vulgarité facile et, s'il fallait se la jouer à l'américaine, Mettez-vous des claques serait une belle collection de bip pour masquer des mots si affreux qu'ils feraient rougir votre grand-mère.

Ni Dieu, ni maître, nichon, nibard

Néanmoins il faut reconnaître qu'une fois dépassées ces paroles
DR.
irrévérencieuses et inélégantes, il y a quand même quelque
s choses à sauver des textes du groupe. Certes on ne trouvera pas l'originalité dans Tous des cons qui est un écho évident à C'est des cons sur l'album Dirty centre des regrettés Svinkels. De la même façon, Vive les moches, hymne à la mocheté, est très loin d'être original puisque les Stupeflip leur ont déjà rendu un hommage appuyé avec Gem lé moch' (album The hypnoflip invasion), sans oublier bien sûr Max Boulbil, trublion né sur internet qui avait sorti son J'aime les moches. Sur les trois titres, on retrouve les mêmes thèmes, seins en gant de toilette, poils sur les guiboles. On oubliera aussi rapidement les titres très branchés cul (Zéro six), plutôt marrants si vous êtes restés, comme moi, en troisième mais assez dispensables. On notera peut-être La grande bouffe prônant le suicide par l'orgie ou Les solutions, un véritable programme présidentiel basé sur la fête... Hum... Bon OK pas très fin non plus. Claque tout dénonce l'hyper-consommation et la flambe ; TV is life s'attaque à la vacuité de la télé.

Le sale son t'a hypnotisé

Vous l'aurez compris, ce n'est pas pour la profondeur des paroles qu'on applaudira Les Sales Cons. Non, ce qui est réellement bon avec le groupe,
DR.
c'est cette faculté à pondre des chansons qui tapent dans le mille
(c'est-à-dire juste en dessous de la ceinture), véritables hymnes à vivre sans doute en concert. Comme leurs aînés de Svinkels ou Stupeflip, qu'ils ont dû écouter en boucle, ils officient dans un hip-hop sévèrement burné, qui sent la bière et l'aisselle transpirante. On s'imagine d'ailleurs assez facilement en train de sauter au milieu de la fosse, en train de gueuler comme un putois leurs paroles stupides. Ben oui, Les Sales Cons savent jouer avec nos plus bas instincts, instincts d'ado mal dégrossi en mal de sexe et de basses qui claquent dans la gueule. Ils vont même jusqu'à jouer avec Absurdity, groupe strasbourgeois de, tenez-vous bien, brutal deathcore sur un titre final, Dans nos filets, qui déchire tout en nous souhaitant une vie pourrie avec quelques grunts bien sentis.

La phrase de conclusion vient de Faites de la merde : « on dit de la merde, on fait de la merde, restons immatures et nique sa mère. » Elle résume finalement très bien l'album et se suffit à elle-même.

Les Sales Cons – Mettez-vous des claques
01. Tous des cons
02. Faites de la merde
03. Vive les moches
04. Nichons
05. La grande bouffe
06. Zero six
07. Par le cul y a moyen ?
08. Les solutions
09. Claque tout
10. TV is life
11. Le sale son
12. Mange ton prochain
13. Dans nos filets feat Absurdity

A découvrir
Stupeflip - Stupeflip
Stupeflip - Stupeflip
Java - Hawaï
Java - Hawaï
Matt - Rnb 2 rue
Matt - Rnb 2 rue