Landscape - Concert au Café de la Danse – 06/04/2007

/ Compte-rendu de concert - écrit par wqw..., le 09/04/2007

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Une prestation qui fait dire à chacun qu'il n'y a pas doute, on a passé une fort belle soirée !

Fin mars, Landscape sortait ce qui restera sans aucun doute comme l'album le plus beau de ce début d'année. Formé autour de Guillaume de Chirac dès la séparation de The Misadventures Of..., celui-ci a su rapidement affiner à l'or fin un rock instrumental qui aime à se prélasser dans de longues errances mélancoliques, des terres que ne renieraient pas certains Syd Matters, Sigur Rós ou Carp, autre groupe hébergé par le label Square Dogs. Ce sont d'ailleurs ces derniers qui ouvrent cette soirée au Café de la Danse.

Carp (par Dragontine)
Carp (par Dragontine)
Malheureusement, je n'aurais pas le plaisir de pouvoir assister à leur prestation et ce malgré un très bon premier album éponyme dans les bacs depuis la fin 2006. Je les prie de m'en excuser mais j'étais alors en train d'assister à une création de danse contemporaine au nom énigmatique de Baver précis et dont je parle ici. Ce n'est donc qu'au dernier accord du dernier morceau que je pénétrais dans la salle qui reste sans aucun doute l'une des plus agréables de la capitale. Pour me faire pardonner la photo ci-dessus...

Landscape (par Dragontine)
Landscape (par Dragontine)
Passé le changement de plateau, le noir se fait et les premiers arpèges de Slow Down résonnent dans une salle prête au grand frisson. Ce soir en effet, Landscape est exceptionnellement au grand complet, comme sur ce magnifique With a Little Help From my Friends : aux classiques clavier, deux guitares, basse, batterie se sont greffés un violon, un violoncelle, deux trombones et une trompette. Un parterre idéalement cosy pour que la voix de Benoît Guivarche, chanteur de Carp, nous entraîne en douceur mais de manière instantanée dans cet univers onirique et chaleureux.

Landscape (par Dragontine)
Landscape (par Dragontine)
Un début de concert identique à celui de l'album, dont Landscape se détache finalement pour proposer un survol de ses deux opus. Les musiciens, dans un étrange ballet à géométrie variable, se déplacent régulièrement sur scène pour changer d'instrument, parfois même au sein d'un même morceau, quittent la scène, reviennent, font des choeurs. On retrouve quelques invités comme Nicolas Leroux du groupe Overhead (Born Wild) ou Jean-Baptiste de Static Observer, lauréat d'un concours organisé par Landscape autour d'un inédit. Quelques absents aussi comme Syd Matters et Arman Méliès, remplacés par de Chirac et Guivarche (L'heure d'à côté).

Landscape (par Dragontine)
Landscape (par Dragontine)
Le public est ravi, pourtant on pourrait reprocher au groupe de prendre un malin plaisir à systématiser les constructions en couches. Chaque instrument vient ajouter une ligne, tirant les morceaux en longueur parfois au dépend de l'intensité qui n'est pas forcément due au nombre... Les cinq/six premières minutes on adhère, plus loin on se perd un peu. Un peu dommage car les musiciens donnent de leur personne comme sur le très rock Them qui clos le set de belle manière, Guillaume de Chirac quittant même ses claviers pour passer à la guitare.

Landscape (par Dragontine)
Landscape (par Dragontine)
Comme tout concert qui se respecte, un petit rappel avec Someday qui achève également le dernier album et puis, moment de grâce, avec le groupe au grand complet, une reprise des américains de Low, In The Drugs, qui d'un coup de baguette magique efface les petits contretemps et fait dire à chacun qu'il n'y a pas doute, on a passé une fort belle soirée !

remerciement à Dragontine pour ses photos..

A découvrir
Static-X - Machine
Static-X - Machine
Silence 4 - Silence Becomes it
Silence 4 - Silence Becomes it
Cradle of filth
Cradle of filth