8/10Lacuna Coil - Karmacode

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 08/04/2006
Notre verdict : 8/10 - Listen to your karma (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 3 réactions

Voilà déjà quatre longues années que Comalies, le dernier album de Lacuna Coil, est sorti. Les fans du groupe auront dû patienter un bon moment avant de se plonger dans son successeur : Karmacode. Qu'ils se rassurent, pendant cette période les six Italiens n'ont rien perdu de leur puissance et de leur sens mélodique. Ils ont même gagné en agressivité et en fond sonore avec un résultat plus mature. Directement dans la lignée de Comalies, en plus abouti, Karmacode va en charmer plus d'un.

Ce qui accroche dès la première écoute est la production sans faille et le son très lourd qui en ressort. On sent bien que l'album a été réalisé chez les Américains. La basse est considérablement mise en évidence et il en ressort une musique plus sombre et organique qui colle parfaitement à l'atmosphère de Lacuna Coil. En effet, même si on classe le groupe dans le métal atmosphérique, il ne s'est jamais distingué par ses parties ambiancées et aériennes mais bien plus par son metal brut et néanmoins très mélodique. Karmacode c'est cela, ce mélange entre une partie rythmique lourde et agressive couplée au chant mélodique de Christina Scabbia. On peut d'ailleurs noter que les passages de son compère passent dorénavant beaucoup plus aisément, leurs voix se complétant parfaitement.

On retrouve donc dans Karmacode un Lacuna Coil fidèle à lui-même mais un ton au-dessus de ce qu'ils nous avaient habitués. Ici, pas de remplissage, juste des titres d'un bon niveau et parfaitement cohérents mais qui manquent quelque peu de distinction entre eux. On y retrouve ainsi les hits estampillés 100 % Lacuna comme Fragile, Devoted, Closer et Invisible light, des titres plus metal tels que To the edge et surtout What I see dont les premiers sons de basse assomment l'auditeur, et d'autres plus tranquilles que sont Within me et Without fear, chanté en partie en italien. C'est sans compter sur les titres plus originaux et encore plus réussis que sont Our truth dont les quelques accents asiatiques s'accordent parfaitement à la lourdeur du son et à la mélodie quasi parfaite, Fragments of faith et son riff moyenâgeux et The Game qui réunit tous ces éléments à la fois en nous gratifiant d'un joli solo de guitare et d'une fin agressive que ne renierait aucun groupe néo-metal. Pour conclure, les Italiens ont joué la carte de la nostalgie en reprenant le mégahit Enjoy the silence de Depeche Mode dans une version plus musclée où la voix de Christina s'accorde parfaitement au ton nostalgique du titre.

Lacuna Coil signe encore une fois avec Karmacode un album entier. Droit dans la lignée de Comalies, les Italiens ont repris le même style et les mêmes structures mais en alourdissant le son et en apportant une plus grande richesse musicale. Particulièrement agréable à écouter, Karmacode risque d'user votre lecteur de chaîne hi-fi. Décidemment, cette année 2006 tient toutes ses promesses sur la scène metal.


Lacuna Coil - Karmacode
1. Fragile
2. To the Edge
3. Our Truth
4. Within me
5. Devoted
6. You create
7. What I see
8. Fragments of Faith
9. Closer
10. In visible Light
11. The Game
12. Without Fear
13. Enjoy the Silence

A découvrir
Static-X - Machine
Static-X - Machine
Ill Niño - EP
Ill Niño - EP
Eminem - The Eminem Show
Eminem - The Eminem Show