La kitscherie du vendredi #3 : Maximum overdrive

/ Article - écrit par nazonfly (), le 18/05/2012

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Vous me direz, mettre un vieux clip de dance music dans La kitscherie du vendredi, c'est terriblement banal, presque autant que si ça avait été un hit des années 80. Rassurez-vous, vous aurez aussi des musiques de ces années bénies qui hantent encore la moindre soirée.

Pour ce soir, ce qui va nous intéresser est sans doute l'un des meilleurs groupes de dance music ou, en tout cas, l'un de ceux qui a le mieux marché (200 disques d'or en 1994!). Et accessoirement l'idole de ma jeunesse contrariée, en complète rébellion contre des parents plutôt branchés Cloclo ou Vartan.

J'aurais pu facilement mettre le clip de No limit (avec son flipper géant), Tribal dance mais j'ai déniché encore mieux, Maximum overdrive. Ce titre a été la cinquième sortie de l'album après les deux susnommés et Faces mais avant Let the beat control your body.

Musicalement on pourra apprécier bien sûr le mélange adroit d'un fond techno dû aux producteurs Jean-Paul De Coster et Phil Wilde, de lyrics rappés de Ray Slijngaard et de refrains (en)chantés de Anita Doth, sans oublier les samples de bruits de moteurs qui font le sel de ce titre en particulier.

Côté clip, on notera en vrac le côté cuir et moto toujours de bon aloi, les fringues et coiffures datées (quoique ça pourrait être pire de ce point de vue) et surtout le pogo stick cher à Commander Keen (on ne fait décidément que parler encore et toujours de ce jeu ces temps-ci).

A découvrir
Blur - Best of
Blur - Best of
Bratisla Boys - Stach Stach
Bratisla Boys - Stach Stach
Tranquille, les phrases cultes du Loft
Tranquille, les phrases cultes du Loft