7/10Kiberlain (Sandrine) - Coupés bien net et bien carré

/ Critique - écrit par Luz, le 21/10/2007
Notre verdict : 7/10 - Y'en a pas un pour rattraper l'autre (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Sandrine Kiberlain, c'est qui, c'est quoi ? Une actrice, une chanteuse ? Deux albums réussis vous aideront-ils à vous mettre sur la voie ? J'ose l'espérer.

Sandrine Kiberlain est une actrice accomplie, certes, mais on s'en fout, elle chante. C'est toujours avec plaisir qu'on découvre le monde de cette jeune femme qui ne paie pas de mine, mais qui a su s'entourer et s'attirer la confiance de vrais artistes reconnus : Camille Bazbaz, Alain et Pierre Souchon, Mickael Furnon, Etienne Daho... C'est déjà un beau gage de qualité mais, l'habit ne faisant pas le moine, l'entourage ne fait pas l'artiste. La preuve, Nolwen Leroy avait elle aussi reçu l'aide de Souchon dans son album, et pourtant...

Ici on a un album de rupture, complètement que ce soit pour la chanteuse ou pour les thématiques. Rupture, un mot qui pourrait à lui seul résumer l'album, mais qu'on glissera à côté d'un autre : maturité. Sandrine Kiberlain a grandi, moralement, elle se sort la tête des épaules, et pour le montrer elle arbore même une chanson parlant de sa nouvelle coupe, et expliquant le pourquoi du comment : Coupés bien net et bien carré !  Elle sort de sa timidité apparente cachée habituellement derrière sa silhouette filiforme couverte de taches de rousseur et de longs cheveux blonds. Elle s'y épanouit et explose littéralement.

sandrinee_250
Sandrine Kiberlain
La voix est douce, agréable, à la fois enfantine et femme, et se lie curieusement bien à celle de Camille Bazbaz et Etienne Daho dans Il ose, ou Y'en a pas un pour rattraper l'autre. Les paroles ne coulent pas, elles s'entrecoupent, se dévorent, comme un jeu dont Sandrine Kiberlain serait le maître, ou plutôt, le métronome. Elle contrôle tout son album, du rythme à la musique, elle s'approprie ce que les autres ont créé pour elle.

On se glisse dans le film de sa vie, très intimiste, l'album est une histoire, un livre dont on tourne les pages. Tour à tour mélancoliques et optimistes, les sentiments humains se mélangent. On assiste à un échange, un dialogue dans beaucoup de chansons. Le tout sur un ton un peu acoustique, on se sent proche, et ça nous force à rester attentif pour tout entendre, tout écouter, tout comprendre.

Après Il manquait plus qu'ça, son précédent album, qu'on pouvait apparenter à une envie de dire « je sais, il manquait plus que je chante », elle récidive : Sandrine Kiberlain met un « poing » d'honneur à démontrer avec autodérision qu'elle est une chanteuse, et pas seulement une actrice qui veut sortir un petit disque pour le plaisir de faire parler d'elle. « Je suis chanteuse et je m'y crois, faut que j'déjeune avec Carla et Vanessa, pour parler d'ça »

On n'en doute pas : pour sortir deux albums réussis, il ne faut pas savoir que faire de la comédie, cela ne suffirait pas.


Sandrine Kiberlain - Coupés bien net et bien carré
01  Il ose
02  Je t'offre
03  La Chanteuse
04  Y'en a pas un pour rattraper l'autre
05  A tous les étages
06  Coupés bien net et bien carré
07  Pluvieux
08  Je m'appelle Edouard
09  Bonne figure
10  Perfect day
11  Parlons plutôt de vous

A découvrir
Nolwenn Leroy - Nolwenn Leroy
Nolwenn Leroy - Nolwenn Leroy
Indochine - Paradize
Indochine - Paradize
Bruni (Carla) - Quelqu'un m'a dit
Bruni (Carla) - Quelqu'un m'a dit