8.5/10Kasabian - Kasabian

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 08/08/2005
Notre verdict : 8.5/10 - Kasabien (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le psychédélisme prend tout son sens à l'écoute du premier album de Kasabian, sorti fin 2004. Tom Meighan, le charismatique chanteur du groupe, et ses collègues Sergio Pizzorno, Christopher Karloff et Chris Edwards, livrent 10 titres qui sont autant de virées originales dans un Rock hypnotique entre les Stone Roses et Pink Floyd.

Forts d'une électronique élaborée (on pense souvent à Tangerine Dream), les quatre compères offrent tout d'abord un certain nombre de singles arrogants dotés de rythmiques titanesques, de riffs de guitares dévastateurs, de basses accrocheuses et de chants tapageurs (souvent composés de boucles vocales entêtantes): le monstrueux Club Foot, le très anglais Processed Beats, l'explosivement Rock Reason Is Treason, L.S.F (Lost Souls Forever) et Cutt Off (qui a rythmiquement de quoi sérieusement concurrencer le Clint Eastwood de Gorillaz).
Ensuite, la formation de Leicester s'embarque dans un éclectisme fascinant avec les « Pink floydiens » Butcher Blues et U Boat (peut-être le meilleur titre de l'album) et l'Electro-Rock I.D. Seul Test Transmission se perd légèrement dans une vulgarité répétitive digne de certain titres d'Oasis.

Bizarrement, dans son ensemble, le premier album éponyme de Kasabian nous fait plus penser aux Pink Floyd, aux Stones Roses, à Unkle, Kid Loco et aux Chemical Brothers qu'aux groupes de la Nouvelle Vague Rock actuelle. En cela, il marque une différence qui lui a déjà valu une conséquente reconnaissance critique et publique en Grande Bretagne. Et en France, qu'en est-il? Bah rien qu'une médiocre place de 70ème pendant une semaine en février 2005...

A découvrir
Blur - Think Tank
Blur - Think Tank
Artsonic - Fashion Victim
Artsonic - Fashion Victim
30 Seconds to Mars - 30 Seconds to Mars
30 Seconds to Mars - 30 Seconds to Mars