4/10Karmic Link - No Light But Rather Darkness Visible

/ Critique - écrit par wqw..., le 20/10/2008
Notre verdict : 4/10 - Orgie de claviers… (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

Il faut savoir apprécier le synthé qui est omniprésent dans cet opus. Kassios s’amuse et abuse des sonorités même les plus cheap au point d’en devenir rapidement indigeste.

CHRONIQUE EXPRESS

Malgré son jeune âge, Stathis Kassios ferait déjà presque figure de vétéran sur la scène métal européenne. Ancien claviériste des grecs de Nightfall et des suédois de System Shock, celui-ci a partagé la scène avec des groupes aussi prestigieux que Paradise Lost, Nightwish, Queensryche, etc. S’éloignant de toutes ces activités pour prendre soit disant du recul, celui-ci revient pourtant avec un nouveau projet : Karmic Link. Il s’adjoint les services de la mezzo-soprano Mina G. (ex-Kinetic) mais également les guitares de Bob Katsionis (Firewind) et Jani Liimatainen (Sonata Arctica). No Light But Rather Darkness Visible propose un métal gothique assez sombre mais relativement conventionnel, même si celui-ci aime à s’acoquiner avec quelques rythmiques électro-indus voire à une certaine forme de variété internationale. Dernière petite chose à signaler : il faut savoir apprécier le synthé qui est, forcément, omniprésent dans cet opus. Kassios s’amuse et abuse des sonorités même les plus cheap au point d’en devenir rapidement indigeste.
 



Karmic Link
- No Light But Rather Darkness Visible

01. Over You     
02. Sickness     
03. Destination     
04. Still Here     
05. Hide These Words     
06. Devil's Dance     
07. Paralized     
08. Weak Behind     
09. Foreign Land     
10. No Light but Rather Darkness Visible

 

A découvrir
Nickelback - Silver Side Up
Nickelback - Silver Side Up
Nightwish - Over the Hills and Far Away / Century Child
Nightwish - Over the Hills and Far Away / Century Child
Rhapsody
Rhapsody