6.5/10Kaligare - Galaxy club

/ Critique - écrit par juro, le 10/03/2006
Notre verdict : 6.5/10 - Galactique (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Petit à petit, la scène pop/rock française s'affirme à travers de jeunes formations pleines d'envie. Kaligare s'exprime dans ce registre avec un certain bonheur. Les compositions évoluent entre rythmes saccadés et passages new wave, l'influence
des années 1980 et surtout d'Indochine est perceptible dans les mélodies de Galaxy club. Sans démordre de ce credo durant l'album, Kaligare offre une prestation où ressortent des qualités notables qui en ont fait les représentants français pour des compilations hommages à Cure et Bowie...

La guitare domine largement les titres de Galaxy club, produisant d'agréables gimmicks, des riffs conventionnels et quelques solos de qualité. La voix vient se percher dessus, captivant relativement bien l'attention sans provoquer de dégâts, discernable dans la masse de sons d'une basse légère et d'une batterie alternant puissance et douceur. Evoluant dans un genre vraiment très proche des débuts d'Indochine avec des touches anglo-saxonnes, Kaligare s'écoute simplement, le neuf titres passant à une vitesse incroyable.

L'entame de l'album à toute vitesse avec le titre éponyme montre un potentiel rock à exploiter, la voix prend des accents aigus dans les refrains. Force et puissance, Au son de l'univers avec son canon prend les allures d'un générique de dessin animé des années 1980 mais en bien meilleur. La voix a le mérite de ne pas trop
se diluer dans la pop où la bonne guitare met le feu même si (l'excellent Tout le sang). Plus calme avec une voix posée L'ange gris, Fleur de Big Bang ou Mon météore démontre un autre potentiel, baignant dans une sorte de lévitation extrêmement légère avec une poésie qui entreprend d'emmener son auditeur dans un trip sympathique et des titres qui réalisent à peu près l'exhaustivité du champ lexical du monde au-delà de la stratosphère. Les paroles restent légères, très pop, dansantes (Extra pop), les compositions explorent un monde entre pop et rock sans s'aventurer dans l'électro (tant mieux !).

Le titre de l'album porte bien son nom, l'impression de faire un voyage au beau milieu des étoiles est réelle par instants. On ressort heureux d'avoir écouté cet album même si on se révèle un peu déçu par quelques titres et qu'il se finisse aussi vite. Kaligare reste dans l'ombre de Daisybox et Dolly... pour combien de temps ?


Kaligare - Galaxy club

01. Galaxy club
02. Mon météore
03. Au son de l'univers
04. L'ange gris
05. Extra pop
06. Fleur de big bang
07. Tout le sang
08. Come back
09. Ozone

A découvrir
Dolly - Plein Air
Dolly - Plein Air
Alizée - Gourmandises
Alizée - Gourmandises
Pleymo - Episode 2 : Medecine Cake
Pleymo - Episode 2 : Medecine Cake