8.5/10Kaiser Chiefs - Yours Truly, Angry Mob

/ Critique - écrit par juro, le 02/03/2007
Notre verdict : 8.5/10 - Sincèrement vôtre (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Passé le cap d'un premier album les faisant rentrer directement dans le panthéon des meilleurs vendeurs avec des tubes incessants (ah, Everyday I love you less and less ou I predict a riot) se dégageant d'Employment. Alors, bien évidemment,
voilà un deuxième opus attendu au tournant, le couteau entre les dents par beaucoup. Et comme pour se protéger d'une attaque frontale, Kaiser Chiefs a tenu à mettre les choses au point en intitulant son album Yours truly, angry mob (Bien à vous, foule furieuse). Et vu ce qui en découle, la colère apporte l'inspiration...

Déluge de tubes en série déjà prêts à effacer The Klaxons des mémoires et des charts. Le quintet anglais se déchaîne, Ricky Wilson le premier en imprimant le rythme avec sa seule voix. Même recette que sur la précédente galette. Dans la continuité. Mais ce que c'est bon ! Ce son brutal d'entrée de jeu sur un single au refrain gentillet (Ruby) offre immédiatement un aperçu du pouvoir de séduction du groupe avec une rythmique peu élevée s'emballant dans un refrain supportés par les choeurs du batteur. A vrai dire, séduisant mais pas exceptionnel. Pour cela, on attendra de tomber sur The Angry Mob et son finish exceptionnel militariste
(batterie battant la mesure de manière éprouvante) et maladivement prenant comme une communion progressive avec les choeurs d'un stade. La touche électro toute en simplicité est placée par un clavier discret.

Passé deux trois titres juste corrects (Thank you very much, Love's not a competition but I'm winning) et revoilà les Kaiser Chiefs sur le point d'orgue à nous rebalancer leurs excellentes compos comme I can do it without you aux accents plagistes ou My kind of guy. Et surtout Everything is a average nowadays aux tonalités pop, Ricky Wilson toujours porté par des choeurs lointains. Entraîné par un piano sur une intro (Learnt my lesson well) avant de trouver une orientation rock anglophone, minimaliste avant explosion de guitare (Try your best) et un final rappelant le titre éponyme (Retirement).

Un deuxième album légèrement en dessous du premier, demeurant toutefois plus qu'acceptable avec son déluge tubesque garanti. Kaiser Chiefs n'est pas prêt de rembourser à ce rythme-là et la tournée de l'été prochain devrait provoquer son lot de sensations fortes. A ne manquer sous aucun prétexte.


Kaiser Chiefs - Yours truly, angry mob

01. Ruby
02. The angry mob
03. Heat dies down
04. Highroyds
05. Love's not a competition (but I'm winning)
06. Thank you very much
07. I can do it without you
08. My kind of guy
09. Everything is average nowadays
10. Learnt my lesson well
11. Try your best
12. Retirement

A découvrir
t.A.T.u. - 200km/h in the Wrong Lane
t.A.T.u. - 200km/h in the Wrong Lane
Noir Désir - Des visages des figures
Noir Désir - Des visages des figures
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value