8.5/10Junior Boys - This Is Goodbye

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 12/09/2007
Notre verdict : 8.5/10 - Hello Boys (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Remplies de spleen, les 10 chansons electro-pop du deuxième opus de Junior Boys explorent habilement nos petits coeurs.

Signés chez Domino Records, les deux Canadiens de Junior Boys font partie de la branche electro du label (aux côtés notamment de Psapp, Clinic et The Notwist). Avec leur deuxième album This Is Goodbye (après Last Exit en 2004), Jeremy Greenspan et Johnny Dark, originaires de Hamilton (Ontario), entrent dans l'arène des meilleurs groupes electro du moment. Ils proposent dix chansons ténébreuses gorgées de spleen et de créativité. Les fantômes de Depeche Mode, Pet Shop Boys et OMD viennent parfois s'introduire dans la forteresse cybernétique pleinement entrée de ce nouveau siècle.

Entre morosité et joie déglinguée

Pas si junior les boys...
Pas si "juniors" les boys...
Pour les rares (et chanceux) auditeurs qui connaissent les deux premiers chef-d'œuvres d'Ampop (Nature Is Not A Virgin en 2000 et Made For Market en 2002), cet opus de Junior Boys pourra leur rappeler des souvenirs exquis. On y retrouve les mêmes ambiances glacées, technologiques, faussement minimalistes et à peine bidouillées. A la seule différence qu'ici les sonorités de jeux vidéos (à tendance Game Boy), les sons bubble et ceux acid pour les basses s'imposent comme de belles singularités.

Les titres du groupe laissent toujours planer une atmosphère confuse, entre morosité et joie déglinguée. Ils sont tantôt funky (Double Shadow), aériens et acidulés (The Equalizer, les fabuleux Count Souvenirs et So This Is Goodbye avec leurs éclats synthétiques), réfrigérants (la ballade First Time) et orientés hit (In the Morning, ses clapotis de voix, son puissant groove, son rythme atomique, sa guitare brillante et ses excitations electro à faire pâlir Justice). Avec un admirable talent, Junior Boys reprend le When No One Cares de Frank Sinatra, en transcendant ses capacités bouleversantes. Le groupe termine son bel effort par FM, où des chœurs frémissants cèdent une once d'espace pour des rayons positifs.  

En terme d'originalité et d'inventivité musicale, Junior Boys se balade aux côtés de Fischerspooner, Röyksopp, Maps et Shiny Toy Guns, prouvant une nouvelle fois la vitalité réjouissante de l'electro-pop actuelle.

 

Junior Boys - This Is Goodbye
01. Double Shadow
02. The Equalizer
03. First Time
04. Count Souvenirs
05. In the Morning
06. So This Is Goodbye
07. Like a Child
08. Caught in a Wave
09. When No One Cares
10. FM

A découvrir
Placebo - Placebo
Placebo - Placebo
Buckley (Jeff) - Live à l'Olympia
Buckley (Jeff) - Live à l'Olympia
Eminem - The Eminem Show
Eminem - The Eminem Show