4/10Julien Clerc est fou, peut-être

/ Critique - écrit par Carlitolindo, le 16/11/2011
Notre verdict : 4/10 - Un poil convenu (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 17 minute(s) - 14 réactions

Nous sommes début novembre et comme le dit si bien Nazonfly dans l’article « Sortie de la semaine du 7 novembre 2011 », les achats de Noël commencent ! Aberrant pour certains vu le temps qu’il reste avant cette échéance ou bienvenu pour ceux qui veulent éviter la course de dernière minute, toujours est-il que l’industrie musicale de son côté se frotte les mains. En effet, certains artistes espèrent bien profiter du phénomène "Père Noël" pour commercialiser leurs nouveaux disques sans prendre trop de risque. On espère que ce n’est pas le cas de ce vieux briscard de Julien Clerc qui nous livre son nouvel opus Fou, peut-être. Alors, coup de pub pour barbu ramoneur de cheminée ou vrai album de qualité, ça reste à voir...

Amour, Amour, Amour

Avec ce nouvel opus qui vient sajouter à sa pléthorique discographie (24 albums déjà !), Julien Clerc prouve qu’à 64 ans il en veut toujours et pour bien le faire comprendre il sest entouré dartistes qui ont eux aussi beaucoup
Salut c'est Juju
d
expérience comme linoxydable Charles Aznavour, Maxime Le Forestier, Gérard Manset... Il a aussi fait appel à des jeunes reconnus comme Julien Doré ou Alex Beaupin pour ne citer queux. Pour ce qui est de la production on retrouve Philipe Uminski qui sest fait connaître dans les années 90 avec le groupe Montecarl puis plus récemment en travaillant notamment avec Calogero, Mareva Galanter, La Grande Sophie et jen passe !

Avec tout ce beau monde, que propose véritablement Julien Clerc ? Pour vous donner un indice, cet album est placé sous le signe de la récente paternité de lartiste à travers ladoption de Leonard, 3 ans et qui est à ce jour son 5eme enfant. Sinon on retrouve ses thèmes de prédilection comme lamour, la romance... Bref rien de très innovant mais on ne sait jamais avant lécoute des fois, on est surpris !

Le disque commence donc avec Hôtel des Caravelles, 1er single de lalbum quil indique comme étant une sorte de « Valse Parisienne » et effectivement ça sentend bien, notre artiste chante comme à son habitude ses textes de passion amoureuse en accord parfait avec linstrumental... Problème, la suite Le temps daimer est dune platitude bien décevante, La nuit cest tous les jours rehausse le niveau avec un Julien Clerc qui du haut de ses 64 ans na rien perdu de sa voix si « atypique » surtout quand il commence à faire sortir un peu
Suis-je clerc ?
plus
ses cordes vocales ! La piste 4 Les souvenirs suivi de Les jours entre les jours de pluie avec son style vieux cabaret nont malheureusement rien de transcendant. Bon à partir de on espère juste que la suite, (quitte à ce que lalbum fasse le yoyo) aura cette étincelle qui a fait de lui lartiste tant apprécié des français. Alors on enchaîne avec Fou peut être venant dun texte de Maxime Le Forestier, verdict le titre est... (roulement de tambour) Bon ouf ! Un peu larmoyant certes avec son piano et ses cordes en fond mais il y a la beauté du texte et la spontanéité du chanteur, oui on peut le dire cest une belle chanson à la française. Et boum, on re-dégringole tellement Le père dit à son fils a un goût de vieille guimauve qui ne passe pas, on est vraiment à deux doigts de sétouffer !

Malheureusement ce nest pas avec ce qui suit quon arrivera à la faire atteindre lestomac car avec Lamour prend tout on est sur le même ton, un solo chant/piano sans saveur. est elle est un peu plus digeste, linstrumental donne tout le relief quil faut pour supporter un Julien Clerc qui en fait peut être un peu trop. La romance du petit cheval, Les dégâts, sur la plage une enfant, 3 nouvelles pistes guimauve étouffante voir mortelle (si si jinsiste).

Ah la variété française

Faisons le point, bonne note attribuée à Hôtel des Caravelles, la nuit cest tous les jours et Fou peut être car elles ont lexpérience et la beauté issue de meilleures années de la carrière de Julien Clerc. Sans en faire trop il garde la malice et la simplicité que les français apprécient chez lui !

Le problème cest que 3 bonnes chansons sur 12 cest très pauvre, sur le reste on ressent un manque cruel dinspiration artistique et surtout aucun renouvellement pour essayer de surprendre ses fans... Certes il va faire une tournée avec un orchestre symphonique, ce quil na jamais fait mais quand même cest léger.

Il est difficile de demander à la musique française de se renouveler mais il ne faut quand même pas trop jouer avec nos portes monnaies en livrant des disques trop convenus comme celui-ci ! On peut apprécier ces artistes en tant que personnes mais la musique cest le moteur de leur vie, alors Julien Clerc désolé mais cet opus est musicalement trop peu fourni pour éviter la déception.

Julien Clerc - Fou, peut-être

01. Hôtel des Caravelles
02. Le temps d'aimer
03. La nuit c'est tous les jours
04.
Les souvenirs
05. Les jours entre les jours de pluie
06.
Fou, peut-être
07.
Le père dit à son fils
08. L'amour prend tout
09. est-elle ?
10. La romance du petit cheval
11. Les dégâts
12. Sur la plage, une enfant

A découvrir
System of a Down - Toxicity
System of a Down - Toxicity
30 Seconds to Mars - 30 Seconds to Mars
30 Seconds to Mars - 30 Seconds to Mars
Cornu - Cornu
Cornu - Cornu