8/10Jones (Norah) - Come Away with Me

/ Critique - écrit par Selena, le 17/06/2003
Notre verdict : 8/10 - Come away with her (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 7 réactions

Jeune et belle chanteuse, Norah Jones, débarque avec son premier album Come away with me sur les ondes et dans tous les médias... quelle originalité!!
Mais, si je vous dis qu'elle se vend sous un label de jazz, qu'elle a vendu plus de 6 millions d'albums et qu'elle a obtenu 5 récompenses aux Grammy Adwards en 2003 (dont meilleur album, révélation de l'année, meilleur artiste pop de l'année)... ça titillera peut-être votre curiosité.

Qui est Norah Jones?
Tout d'abord, elle baigne dans la musique depuis toute petite, principalement le jazz et la soul. Son père est un célèbre joueur de cithare (Ravi Shankar) et sa mère est productrice de concerts (Sue Jones). Elle suit des études en arts visuels et en arts de la scène au Booker T. Washington High School, et en piano jazz à l'University of North Texas. Elle fait sa route tranquillement, elle passe même dans un groupe de funk (les Wax Poetic), participe à l'album du guitariste Charlie Hunter, puis avec quelques morceaux de son répertoire en poche, elle se fait ouvrir les portes en grand de la maison de disque Blue Note (label renommé qui a su redynamiser le jazz).

Bon, c'est sûr, Norah ne vous fera pas danser sur une musique endiablée. Mais ses ballades sauront avec ravissement vous faire vibrer, vous emmener en voyage loin, très loin des soucis de la journée. Le dépaysement est immédiat. Déjà, à l'écoute de son album, on a l'impression délicieuse de se retrouver dans un piano bar, tout près d'elle. L'ambiance jazzy est très intimiste et invite à goûter à un doux et savoureux mélange de blues, de folk, de jazz, de soul, gracieusement enlevé par une voix d'ange tout en douceur et fragilité. Elle magnifie ses chansons d'une façon unique, que ce soient ses propres chansons, des reprises (comme celles de Hank Williams ou de Hoagy Carmichael) ou des compositions de Jesse Harris et Lee Alexander.
Au niveau accompagnement, on reste aussi entre nous. La belle joue merveilleusement bien du piano, et ses musiciens se limiteront sobrement à guitare, contrebasse, percussion, batterie, et orgue hammond.
A la production: Arif Mardin ( qui s'est occupé aussi entre autres d'Aretha Franklin, Dusty Springfield, Willie Nelson, Bette Midler, David Bowie) et Craig Street (Joe Henry, Cassandra Wilson, Chris Whitley, etc).

Néanmoins, on peut signaler trois légers défauts qu'on oublie bien vite à l'écoute sans modération de l'album: l'homogénéité de l'album peut donner une impression d'ensemble monotone pour les plus blasés, les textes sont peu relevés voire très courts,et enfin, la durée des 14 titres n'excédent pas 45 minutes, c'est un peu court, mais c'est suffisant en boucle. Car en effet, l'album peut s'écouter en boucle sans effet de lassitude notable.

Les chansons sont légères, douces, mélancoliques, épurées. Il se dégage de l'album beaucoup de sincérité et de sérénité. Autant de maturité pour une aussi jeune artiste, c'est remarquable. L'album est un enchantement, idéal pour se détendre et tout oublier ...sauf son interprète. Vous ferez des économies en prozac et profiterez des bienfaits relaxants d'un bain sans vous mouiller... :-)
Come away with me est une très belle invitation à suivre une artiste pleine de promesses.

A découvrir
Java - Hawaï
Java - Hawaï
Matt - Rnb 2 rue
Matt - Rnb 2 rue
Strokes (The) - Is This It
Strokes (The) - Is This It