8.5/10Jamait - De verre en vers...

/ Critique - écrit par juro, le 22/09/2005
Notre verdict : 8.5/10 - Toujours Jamait (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 4 réactions

Rares sont ceux classables parmi les auteurs/compositeurs qui parviennent à vous faire vibrer par leurs voix et leurs textes ancrés dans une noirceur profonde. Totalement anachronique dans un paysage musical aux allures de gigantesque machine à produire des « tubes », Yves Jamait et ses acolytes délivrent treize titres qui empruntent à la chanson française son ton mélancolique et populaire. Bien écrit et prenant aux tripes lors de l'immersion totale dans l'univers de l'artiste, De verre en vers se révèle être une demi surprise car avec un tel talent, cette galette pouvait-elle rester éternellement inconnue ?

Avec une vie faite d'expérience pas toujours très rose bonbon, Jamait place un regard lucide sur le monde qui nous entoure avec regard contemplatif et non dénonciateur sur ce qui l'entoure. Intime et expressif à la fois, De verres en vers se veut une succession de textes bien écrits dans un style simple mais efficace, mêmes si une certaine mécanique des répétitions se retrouve. La vie de tous les jours et les préoccupations d'un homme mur (amours, amitié, alcool, emploi, etc...) sont au centre des paroles déclamées par une voix rauque qui joue pour beaucoup dans la fascination pour l'interprétation. Style populaire et accordéon pourraient être assimilés à de la guinguette mais même si Jamait flirte avec ce style, la dominante est orienté vers une chanson française touché par les influences du blues (Le bar de l'univers, Sans façon), la musique hispanophone (Dimanche, Reste)... Ces deux dernières se révèlent être parmi les titres les plus appréciables de l'album grâce à une qualité d'écriture encore plus intenses que les autres mais surtout moins de répétitions. Ok tu t'en vas est une petite pépite d'humour portant un regard glacé sur la fin d'une relation amoureuse... particulièrement réussi sur un ton festif totalement inattendu.

La casquette visée sur la tête et certains textes laissent une fausse impression de se retrouver dans un bar PMU. Une seule écoute tolérante suffit à se laisser emporter par Jamait dans un monde plein d'idées noires mais dans lequel l'artiste exprime un souffle d'espoir par une voix qui ne saurait être plus rauque apparaissant comme un cri de révolte au changement.

De verres en vers s'impose comme un excellent premier album pour un interprète à contre courant qui ne se laisse pas enfermer dans le genre. En se mettant au centre de toutes ces histoires, Jamait fait preuve d'un charisme qu'il doit pour beaucoup à sa voix et à la sincérité de ses textes qui n'ont pas d'autres prétentions que de pousser quelques gueulantes et décrire une vie où la bière et les femmes sont aux centres de toutes les attentions. Artiste jusqu'au bout des ongles, Yves Jamait a lui-même réalisé la pochette illustrant son album dans un style impressionniste. A la fois drôle et fragile, ce cocktail étonnant de chanson française populaire fait même chanter poules et mouettes, c'est dire...

Jamait - De verre en vers

01. La fleur de l'âge
02. Adieu à jamais
03. Le bar de l'univers
04. C'est pas la peine
05. Dimanche (caresse moi...)
06. Y en a qui...
07. C'est l'heure
08. Reste
09. Et je bois
10. Dis quand reviendras-tu
11. Sans façon
12. Ok, tu t'en vas
13. L'amer

A découvrir
De Palmas - Marcher dans le sable
De Palmas - Marcher dans le sable
Nolwenn Leroy - Nolwenn Leroy
Nolwenn Leroy - Nolwenn Leroy
Dido - No Angel
Dido - No Angel