5/10Io’n - Paris-Passay

/ Critique - écrit par wqw..., le 17/05/2008
Notre verdict : 5/10 - Tempéré... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

Le trip-hop homogène de Io’n reste souvent trop respectueux du genre pour ne pas perdre l’auditeur en cours de route...

CHRONIQUE EXPRESS

Projet total, IO’N s’est créé dans la foulée du spectacle La Pensée Errante, autour de trois musiciens, un ingénieur du son, un vidéaste et un éclairagiste ; un mélange de musiques électroniques, des instruments acoustiques (percussions) et classiques (violoncelle) et des vidéos synchronisées en direct. Ici Paris-Passay donne certaines clefs de compréhension de cet ensemble où rythmiques ‘naturelles’ et ‘fabriquées’ sont déterminantes. On pense à Portishead, au Moloko du milieu des 1990’s voire aux franciliens de Munshy dans leurs phases les plus tendres. On y croise Leila Bounous d’Orange Blossom, des membres de Tribeqa. Si ce trip-hop (car il faut bien appeler les choses par leur nom) est relativement bien fait, Sébastien Guerive propose en effet des compositions et des sons certes marqués mais pas inintéressants ; Emeline Leroux quant à elle est malheureusement trop souvent dans l’imitation de ses aînées. Ce premier album homogène reste alors trop respectueux des codes du genre pour ne pas perdre l’auditeur en cours de route.

 



Io’n - Paris-Passay
01. Twyla
02. Nokomis
03. Illusions
04. Darkness
05. Cyclique
06. Massive
07. Symphony Organique
08. Chemin de verre 
09. For A Woman
10. Non Sense
11. Paris-Passay

A découvrir
Rhapsody
Rhapsody
Bloodhound Gang (The) - Hooray for Boobies
Bloodhound Gang (The) - Hooray for Boobies
Lofofora - Le fond et la forme
Lofofora - Le fond et la forme