Ill Nino - Interview

/ Interview - écrit par Loic, le 28/02/2006

Temps de lecture estimé de l'article : 8 minute(s) - laisser un commentaire

Interview de Ill Nino

Le 18 février dernier, nous avons pu rencontrer Laz, bassiste d'Ill Nino quelques heures avant leur concert à l'Elysée Montmartre:

Krinein: En ce moment, votre actualité c'est la tournée. Comment se passe-t-elle pour l'instant ?
Laz:
Je suis très enthousiaste, la tournée se passe très bien pour l'instant, on a beaucoup de succès. On joue dans des endroits de plus en plus grands, de plus en plus remplis. On reçoit un accueil très chaleureux en Europe. On a toujours eu une "fan-base" très solide ici, et elle continue de grandir, et c'est très agréable de savoir qu'on pourra revenir ici et qu'il y aura toujours du monde pour venir nous voir. On joue beaucoup de date sold-out, et les fans sont vraiment à fond tous les soirs, il y a une vraie synergie entre le groupe et le public, un vrai échange d'énergie entre la salle et la scène. Et comme tu l'as signalé, on va jouer en Australie bientôt, on est très impatients, mais il nous reste encore des dates en Europe avant. Mais pour l'instant, on est en France, et on est très heureux d'être ici !

D'ailleurs, vous êtes déjà venus jouer souvent dans cette salle...
Oui on était en effet venu avec Flaw et Mushroomhead, on est revenu pour le Roadrage tour... Mais avant, la première fois qu'on est venu était en première partie de Machine Head, une autre avec POD... Celui là doit être notre sixième show à Paris, déjà !

Et quand vous êtes comme ça en tournée, vous avez le temps de visiter un peu la ville ou vous jouez, ou vous êtes coincé toute la journée à répondre à des questions débiles...
(Rires) Des fois on a le temps de visiter un peu, heureusement. Dans certaines grandes villes, ça nous arrive d'avoir des jours de libre. Mais même quand on n'a pas le temps, c'est cool, j'aime bien parler de mon groupe avec des gens qui veulent bien m'écouter, et c'est aussi intéressant que de visiter la ville.

Votre dernier album One Nation Underground est sorti depuis maintenant 5 mois, vous avez du prendre un peu de recul dessus et commencer à cerner les réactions des fans ?
Je pense que c'est le genre d'album que tu comprends ou pas. Il t'accroche l'oreille et tu l'aimes, ou pas du tout. Certaines personnes ne voudront pas essayer de le comprendre, ou au contraires, d'autres aimeront tout ce qu'on fait. Après personnellement, je pense que pour nous, c'est notre meilleur album, celui qu'on peu tous écouter et apprécier, de la même manière qu'on aime les grands classiques Metallica, Pantera ou Slayer, ou la fraicheur de nouveaux groupes... C'est le plus agressif, le plus mélodique... D'un coté culturel, c'est celui qui représente le plus l'identité Ill Nino, notre territoire, être des latinos vivant aux USA, l'influence de la musique latine qu'on trouve à NYC, avec le hardcore, qui viens aussi de New York. On voulait un disque original, un album faisant l'éloge de toutes ces influences, mais à la sauce Ill Nino. Ensuite, niveau parole, ça ne parle pas que de la vie de Christian, mais aussi du monde, de nos vies à nous, de prise de conscience... Il y a eu tout un processus d'évolution, les premiers et deuxième albums sont des étapes, et pour celui la, on se sentait plus libre de faire vraiment ce qu'on voulait, et on a vraiment fait ce qu'on voulait, sans aucune influence ou pression extérieure. Donc oui, c'est l'album le plus abouti, on a grandi, et ce disque montre où on en est maintenant. Et j'espère que nos fans ont aussi évolués avec nous et comprennent ce disque, avec les nouveaux fans qui ont découvert Ill Nino avec celui ci, et c'est intéressant d'attirer de nouveaux fans plus jeunes. Oui, je pense vraiment que c'est notre meilleur disque.

Si celui-là est le meilleur, qu'y a-t-il de moins bon dans les autres que vous aimeriez changer ?
En fait, je ne changerais rien. J'aime beaucoup Confession, c'est un très bon disque, mais avec le recul, je pense qu'il aurait fallu l'enregistrer un peu plus brut, je le trouve un peu trop produit, mais je trouve les chansons fantastiques, très bien écrites, et c'est un témoignage d'où on en était à ce moment de nos vies. Quand je pense à nos album passés, je pense aux moments qu'ils représentent dans nos vies quand on les a composés, nos états d'esprit, à quoi on pensait... Oui, je ne changerais rien, ces disques sont les fondations sur lesquels on a battis notre parcours.

Donc en regardant votre passé, vous êtes fiers de tout ce que vous avez fait ?
Oui, je suis fier de tout ce qu'on a fait. Comme je te l'ai dit, beaucoup de monde nous dit que Confession est trop produit, un peu trop léger, on aurait peut être du le jouer plus brut...

Comme vous jouez les chansons en live ?
Non, quand même pas, là c'est vraiment bourrin ! (rires) La scène c'est complètement autre chose, on y met vraiment beaucoup plus d'énergie, en plus des fois on change le tempo, les chansons ne sont plus du tout les mêmes, on improvise un peu...

Oui, c'est ennuyeux de voir un groupe en live jouer les chansons exactement de la même manière que sur l'album...
Oui, très ennuyeux, c'est pour ça qu'on change des choses
Mais pour en revenir à ta question d'avant, je suis fier des trois. Pour l'instant, Confession est celui qui a remporté le plus de succès, mais je pense que le dernier sera celui qui restera comme le grand classique d'Ill Nino, je le sens vraiment bien.


Vous avez eu des problèmes avec Mark Rizzo, l'ancien guitariste du groupe, y a-t-il des nouvelles de cette histoire?

Non, c'est du passé, "shit happens", ça peut arriver dans les familles, tu sais, des disputes entre frères, ou entre amis, c'est pareil, ça arrive. La seule chose à faire, c'est laisser ça dans le passé, et continuer d'avancer, et c'est exactement ce qu'on a tous décidé de faire.

En interview, vous parlez beaucoup de New York. Quelle importance a ce lieu dans vos compositions, pensez vous que vous feriez la même musique si vous étiez originaire d'une autre ville ?
Sans doute pas. NYC est une ville qui a son propre son, des styles bien à part. Dans une autre ville nos moyens d'expression n'auraient pas été les même, nous ne serions pas le même groupe. Donc oui, être New Yorkais joue un role très important dans notre musique et notre culture.

Quand vous partez en tournée, c'est vous qui choisissez le groupe de première partie, vous le choisissez avec votre label, ou vous est-il imposé ?
Pour cette tournée, on voulait emmener un groupe international avec nous, mais on n'a trouvé personne de libre, donc c'est notre tourneur qui s'est débrouillé pour trouver les groupes. Mais on aime bien aussi, c'est toujours intéressant de découvrir de jeunes groupes et de leur donner une chance de jouer sur une plus grande scène, devant un nouveau public, d'élargir leur audience. Peut-être qu'en revenant, on aura un groupe international avec nous, mais pour l'instant on tourne avec des groupes locaux. Pour nous c'est intéressant de voir ce que différentes cultures produisent en terme de groupes, on joue en France avec une première partie française, un groupe allemand en Allemagne, hollandais en Hollande... On a pu rencontrer ainsi pleins de nouveaux gens, on s'est fait de nouveaux amis, on a entendu de nouvelles choses...

Et si vous pouviez choisir n'importe quel groupe, qui choisiriez vous en ouverture d'un concert d'Ill Nino ?
Je ne regarderais pas en terme de première partie, si je veux tourner avec un groupe que j'aime, je ne veux pas penser à un rapport de force, qui est plus gros que qui, mais plutôt qui j'aime, et avec qui je m'entends bien. Dans ce sens, un groupe comme Hatebreed serait excellent, on a déjà tourné avec eux dans le passé, ceux sont de bons amis. Le chanteur Jamey Jasta a chanté une chanson sur le nouvel album. On s'amuse bien avec eux...

Comme partout ailleurs, il y a en France un grand débat sur le téléchargement. En tant qu'artiste, qu'en pensez vous, et téléchargez vous de la musique ?
Merde, pour être complètement honnête, je dois plaider coupable !
Mais voila le truc : si vous n'aidez pas les groupes que vous aimez, ce ne sont pas les maisons de disques qui vont le faire. Si un groupe ne vend pas assez de disques, il ne pourra plus en enregistrer un autre dans de bonnes conditions, voir plus en enregistrer du tout, donc si vous téléchargez à tout va, vous privez ce groupe de moyens pour continuer à faire de la musique. De toute façon, les vrais artistes font de la musique parce qu'ils aiment ça, pas pour devenir riche. Je vis toujours dans le même appartement qu'il y a 10 ans, mon mode de vie n'a pas changé. La seule nouveauté, c'est que je voyage beaucoup, je joue de la musique tous les soirs, et c'est ça le plus important à mes yeux. Mais si vous continuez à télécharger et à ne pas acheter de disques, les maisons de disques ne vont plus continuer à sortir ces disques. Elles perdent beaucoup d'argent à cause de ça, et c'est peut être en partie pour ça qu'on n'a pas pu emmener un groupe international avec nous, ça coute beaucoup d'argent et elles limitent leurs dépenses, au maximum, elles sont devenues très radines.
Apres, je comprends très bien que si vous adorez un groupe, et que vous n'avez pas du tout d'argent, vous n'allez pas vous priver, c'est tellement facile de télécharger. Mais si vous aimez beaucoup un groupe, et que vous le pouvez, faite vous un cadeau en achetant le disque, vous ferais un cadeau au groupe, comme ça s'ils vendent assez de disques, il pourront continuer à faire de la musique, ils pourront aussi faire de plus grandes tournées, aller jouer dans des endroits plus lointain, au delà de leur ville ou de leur pays.
Si jamais la tendance actuelle continue, il y aura de moins en moins de tournées, de groupes et de disques.

Vous êtes signés chez Roadrunner. Avez-vous pu assister ou participer au concert événement pour leur 25 ans ?
Non, on n'y était pas, on était en tournée, à Mexico city. On aurait adoré y être, mais l'organisation n'a pas été au top. Quelque chose de cette ampleur aurait du être planifiée beaucoup plus en avance, beaucoup de groupes étaient en tournée ou avec d'autres obligations. Avec un meilleur timing, on y serait allé volontiers, on aurait vraiment adoré. Même avec juste une seule journée de libre on y serait allé, on aurait pris l'avion, on y serait allé, et on aurait repris l'avion pour retourner en tournée le lendemain. Mais malheureusement, ça n'a pas pu se faire pour nous, mais aussi pour pleins d'autres groupes qui auraient du y être. J'ai été un peu déçu par l'organisation, mais bon, tant pis. Ce qui est dommage, c'est qu'on ne s'est pas sentis impliqués dans la chose, il y avait beaucoup de monde qui aurait du y être qui n'y était pas, certains y étaient alors qu'ils n'étaient pas nécessaires...

Vous êtes réguliers comme une horloge suisse, tous les deux ans, fin septembre sort un album d'Ill Nino. C'est une coïncidence, ou vous vous imposez un timing très précis ?
Je pense que c'est juste une coïncidence. On sort un disque, puis on part en tournée, et on essaye de jouer le plus de dates possibles, dans le plus de pays possibles, puis quand on a fini, on compose, puis on rentre en studio...
On ne sait jamais, peut être que le suivant sortira au printemps. Mais c'est vrai que c'est marrant, les trois sont sortis à deux ans d'intervalle, dans le même créneau des deux dernières semaines de septembre, ça doit être le destin.

Donc peut être qu'en septembre 2007, on pourra acheter le quatrième album d'Ill Nino ?
Peut être, mais avec un peu de chance se sera plus tôt...

Vous avez déjà des idées en tête pour la suite ?
On aimerais bien faire quelque chose avant de retourner en studio faire un disque 100% nouveau, on aimerait bien faire un disque acoustique, avec plein de percussions, tout acoustique, en anglais mais aussi en espagnol qui est notre langue maternelle. Prendre peut être 3 chansons par album et les refaire, et composer peut être deux ou trois nouvelles.
Ça c'est pour un futur assez proche, mais je n'ai aucune idée de la date de sortie, si c'est septembre 2007, ce sera vraiment un coup du destin !

Nous tenons à remercier Laz pour sa disponibilité, ainsi que Camille de chez Roadrunner

A découvrir
Ill Niño - EP
Ill Niño - EP
Mushroomhead - XX
Mushroomhead - XX
Flaw - Through the Eyes
Flaw - Through the Eyes