8/10I Monster - Neveroddoreven

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 02/12/2003
Notre verdict : 8/10 - Electrocléctiquotriphoppop (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

I Monster, groupe électronique de Sheffield, Angleterre, sort son premier album Neveroddoreven en cette fin d'année 2003. Porté par la reprise du titre Daydream In Blue (vous savez, cette chanson que l'on entend dans les pubs pour les pures sensations des produits laitiers), Neveroddoreven contient 14 autres titres allant de l'Electro-Pop au Trip-Hop en passant par des musiques atmosphériques et à ambiances cinématographiques.

Tout d'abord, l'album contient trois pistes d'une durée très courte, les titres I Missed You So (interlude ambiant de 55 secondes), A Scarecrow's Tale (interlude de 49 secondes avec des chants d'oiseaux sur une petite musique qui sonne volontairement très rétro) et The Blue Wrath (interlude de une minute 42 avec une mélodie joyeuse accompagnée de chants d'enfants et de sons rigolos), qui sont des transitions parfaites entre les différents morceaux d'une durée plus conventionnelle.
Ensuite, l'album contient des titres chantés qui sont de vraies pépites d'or comme Daydream In Blue avec ses rajouts de voix vocodorisées (par rapport à la version originale) qui font presque un phrasé rappé à la Beastie Boys, ses faux crépitements de vinyl et une intelligente utilisation du Cut Off ; Hey Mrs, parmi les sommets du disque, avec son rythme régulier ravageur, ses chants parfaits avec ultilisation du vocoder, ses mélodies sympathiques, ses sons électro puissants et son pont ultra entraînant ; Everyone's A Loser, avec son rythme presque Bossa, la voix suave et non filtrée du chanteur et ses choeurs bien sentis ; Heaven, sorte de slow somptueux avec des chants vocodorisés (le groupe aime beaucoup ça), des sons de boîte à musique, une partie magnifique avec un son d'harmonica et des choeurs magiques à la Goldfrapp ; Who Is She ?, curiosité très réussie avec une voix plutot grave absolument sublime et un refrain littéralement génial car ultra touchant et intense ; These Are Our Children, sorte de titre Reggae avec des sons rigolos, des chants d'enfants, des mélodies joyeuses et une basse hypnotique ; Sunny Delights, avec ses sonorités assez Jazzy par moments, ses agréables chants féminins, ses voix robotisées et son imposante basse ; Cells, avec ses sonorités des îles tropicales, son chant au vocoder et ses arrangements électroniques impressionnants (sons de violons, sons Bubble torturés).
Enfin, Something's Coming est un titre sympathique très 70's et Big End fait penser à la grandeur musicale d'un Mercury Rev dans ses deux premières minutes et fait penser à du bon Add N To X dans la partie titre caché.

I Monster, avec Neveroddoreven, a réussi à faire un album éclectique qui devrait plaire à ceux qui apprécient des groupes comme Portishead, Jay Jay Johanson, Goldfrapp, Royksopp, Add N To X, Air ou encore The Notwist.
Une seule question : quelle est la part réelle de samples dans Neveroddoreven ?


LISTE DE TITRES

01. Something's Coming
02. Daydream In Blue
03. Hey Mrs.
04. Everyone's A Loser
05. Heaven
06. Who Is She?
07. I Missed You So
08. Stobart's Blues
09. The Backseat Of My Car
10. A Scarecrow's Tale
11. These Are Our Children
12. The Blue Wrath
13. Sunny Delights
14. Cells
15. Big End

A découvrir
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value
Nolwenn Leroy - Nolwenn Leroy
Nolwenn Leroy - Nolwenn Leroy
Blur - Think Tank
Blur - Think Tank