7/10Hyperclean - Hyperclean

/ Critique - écrit par juro, le 14/04/2006
Notre verdict : 7/10 - Hyper trash (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Une claque. Une grande claque dans ta tronche. La conception musicale de Hyperclean pourrait se résumer brusquement à cela si le cerveau déjanté de
Frédéric Jean et de ses acolytes utilisait des instruments... après en avoir sûrement trouvé quelques uns dans une remise abandonné, les cinq énergumènes ont du apprendre à s'en servir dans tous les sens possibles pour parvenir à les maîtriser. Restait à pondre des textes. Pondre. C'est bien le mot car certains textes sortent d'on ne sait où, sortis tout droit d'esprits tordus pour créer du rire et des larmes (de rire). Dandy désenchanté, façon Jon Spencer, le "leader charismatique" du groupe dégage une certaine folie incontrôlée à tel point que le groupe commence à se tailler une solide réputation scénique dans la veine de Dionysos. Embarquez dans un voyage pour lequel vous ne ressortirez pas indemne...

L'album éponyme de Hyperclean prend toutes les allures d'un délire désorganisé, sorte de complaisance avec le désordre passant du coq à l'âne entre deux cris, trois couplets et des sauts qu'on imagine dans tous les sens. Hyperclean bouge, c'est indéniable. Hyperclean met le feu, c'est incontestable. Hyperclean veut même aller jusqu'à faire Fermer ta gueule sur une bossa improbable. Dégageant de la coolitude en s'improvisant crooner (Je danserai avec toi), explosant les canons de la pop (Je pars, Halo) ou rendant un vrai morceau d'indie rock (Les cigarettes). Les grands éclats de rire et les sourires font partie intégrante des titres d'Hyperclean avec l'absurde La fin de l'hiver en tête. Complètement barrés et assumant totalement leur statut de clown, les textes du groupe mettent parfois en
avant un humour qui peut atteindre l'ignominie la plus forte (le "sensuel" Hyperclean, le "barjot" Pistolet). Les cygnes va jusqu'à trafiquer la voix comme si Dark Vador s'était emparé du micro.

Pour autant, Hyperclean présente aussi une face sérieuse avec des titres aux sons plus tendres, plus doux (Sortez dehors). Autant dire que le changement et brutal si ce n'est la conversation de ces fameux textes mi-barge mi-dingue. Genil écoute au goût absurde, véritable spectacle abordant des sujets aussi divers que le sexe ou l'errance, Hyperclean n'exprime pas de taboo apparent... et c'est tant mieux. Néanmoins, la dérision atteint ses limites et tous les textes ne se valent pas, les compositions sont de temps à autres simplistes mais globalement le plaisir reste le même. Paradoxalement, Hyperclean en devient attachant par la cruauté de certaines paroles...

Sans conteste, un groupe à se délecter de voir passer dans la salle de concert la plus proche de chez soi pour passer une excellente soirée. Bondissant dans tous les sens sur les clips disponibles sur le site, l'interprète constitue la pierre angulaire du groupe qui prendra à coup sûr un net coup de booster dans les mois à venir...


Hyperclean - Hyperclean

01. Hyperclean
02. Pistolet
03. Halo
04. Prison
05. Je danserai avec toi
06. Fermer ta gueule
07. Ô ma chérie
08. Les cigarettes
09. La fin de l'hiver
10. Sortez dehors
11. Je pars
12. Les cygnes
13. Lapin

A découvrir
Tomahawk - Tomahawk & Mit Gas
Tomahawk - Tomahawk & Mit Gas
Mr. Bungle
Mr. Bungle
Watcha - Mutant
Watcha - Mutant