7.5/10How to destroy angels - How to destroy angels

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 05/06/2010
Notre verdict : 7.5/10 - NIN v2.0 (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 13 réactions

Nine Inch Nails est mort. Pas Trent Reznor. Et il sort la version 2.0 de son projet en l'appelant cette fois How to destroy angels et en faisant chanter sa femme.

Trent Reznor. A ce simple patronyme, des milliers de fans se prosternent déjà, adorateurs d'un dieu vivant de la musique, un dieu aux ongles de neuf pouces. Pour d'autres, il est nécessaire de préciser que Trent Reznor est l'homme derrière Nine Inch Nails. En février 2009, c'est en tout cas avec une certaine stupeur que le chanteur/compositeur annonçait la fin de son groupe en promettant d'être bientôt de retour avec un nouveau projet.

Comment détruire des anges quand ils ont des ongles de 22 cm de long ?

Chute de l'ange
Chute de l'ange
Lentement des infos ont commencé à percer ici et là. Ce nouveau projet s'appelerait How to destroy angels et résulterait de la collaboration entre Reznor et Mariqueen Maandig, tout simplement la femme du brun ténébreux. Depuis quelques années, Trent Reznor sait créer l'attente chez ses fans : c'est ainsi qu'il dévoile tout d'abord un seul titre issu de l'album, A drowning, qui sonne typiquement Nine Inch Nails avec son piano délicat qui explose soudain en noise mélodique. Les premières minutes ne sont d'ailleurs pas sans rappeler The frail, si ce n'est que le murmure de Mariqueen Maandig remplace l'habituelle voix de Reznor. En bref, le compositeur semble avoir suicidé son précédent groupe pour refaire plus ou moins la même chose. Peu de temps après, c'est un clip video, The space in between, qui apparaît sur le site officiel du nouveau groupe. Là encore on se retrouve en territoire connu : le spectre de Nine Inch Nails hante chaque seconde la chanson. Finalement un dernier titre est mis en téléchargement en attendant la date du 1er juin pour la sortie du premier EP du groupe : un 6 titres disponible gratuitement sur le site du groupe.

Facile : il suffit de les recouvrir de fourrure

Chaleur infernale
Chaleur infernale
Qu'en est-il donc de ce 6 titres, un peu court sans doute pour se faire une idée de la direction que Trent Reznor et sa femme veulent donner à How to destroy angels ? Tout d'abord, il est évident que la plupart des titres auraient pu sortir sous le nom de Nine Inch Nails même si, toutes les filles vous le diront, la voix du sieur Reznor était autre chose. Nous dirons poliment que Mariqueen semble faire l'affaire mais qu'il manque un peu de cette violence camouflée qu'exprimait le chanteur. Si l'on fait abstraction de cette voix, les deux titres dévoilés en avant-première sont indubitablement les meilleurs de l'EP. Côté réussite, il faut aussi signaler la détraquée, noisy et grésillante, Parasite qui gratte et stridule, qui rampe et s'installe durablement en agressant délicieusement nos petites oreilles. BBB et The believers réussissent aussi à tirer leur épingle du jeu, peut-être de façon moins flagrante. Pour un peu, on les accuserait presque d'être du sous-Nine Inch Nails, même si The believers est très déroutante avec ses sons glitch ou vidéoludiques. Mais la véritable déception de l'EP vient de Fur lined qui, pour le coup, s'écarte résolument de l'univers Nine Inch Nails en se lançant dans une mouvante dance, pas loin d'être gerbante. Le refrain saturé et un final débridé sauvent certainement le morceau mais on est loin des sommets atteints par l'œuvre de Nine Inch Nails.

A l'écoute de ce premier EP, on sent évidemment que loin d'être un nouveau groupe, How to destroy angels est la poursuite du projet Nine Inch Nails sous un nouveau nom. Les raisons pour lesquelles Trent Reznor a décidé de se débarrasser de sa créature sont à la lumière de ce 6 titres assez obscures. A condition évidemment que Fur lined ne reste qu'une erreur dans un parcours et pas l'illustration de l'orientation future de How to destroy angels.

How to destroy angels - How to destroy angels

01. The space in between
02. Parasite
03. Fur lined
04. BBB
05. The believers
06. A drowning

A découvrir
Marilyn Manson
Marilyn Manson
Armstrong (Craig) - As if to nothing
Armstrong (Craig) - As if to nothing
Pearl Jam - L'intégrale
Pearl Jam - L'intégrale