5.5/10Hopper - Deergirl

/ Critique - écrit par wqw..., le 18/02/2008
Notre verdict : 5.5/10 - Encore un espoir ? (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - 1 réaction

Un album écorché, un songwriting à vif, teigneux, mais qui malgré les respirations manque parfois un peu de délicatesse.

CHRONIQUE EXPRESS

Dix ans déjà que Aurélia Rivage et Dorothée Hannequin (que l’on croise également sous le nom de The Rodeo) animent de leur voix et de leur rock sous influences américaines, les belles nuits de la scène indé parisienne entre tendance, tension et sensualité. Pour ce nouvel album, elles se sont envolées pour Seattle avec leur masculine section rythmique, passant sous le contrôle du prestigieux producteur Ryan Hadlock à qui l’on doit quelques belles réalitions pour entre autres Blonde Redhead, The Black Heart Procession, Foo Fighters, The Gossip, The Strokes ou encore Soundgarden. Le résultat est écorché, un songwriting à vif, teigneux, mais qui malgré les respirations manque parfois un peu de délicatesse, de nuances. On pense parfois à Sleater-Kinney, Sonic Youth le temps d’un Rock n' Roll High, mais ce n’est guère suffisant. Seul (grand) espace, Rainy Days Smell Like Blue, qui se rapproche des maquettes un peu dépouillées des débuts, le charme d’une voix cassée, un soupçon de Rodeo…

 

Hopper (par Ludivine Boizard)
Hopper (par Ludivine Boizard)
Hopper - Deergirl
01. Ariane's Thread
02. Rock 'n Roll High
03. Rainy Days Small Like Glue
04. Malcolm
05. Tomorrow Is Mystery
06. The Other Me 
07. Tell Everybody
08. We Trust In Love Without Your Drugs
09. Life Is Not A Test
10. Since You've Slid Into Eternal Slumber
11. On The Road

A découvrir
Queens of the Stone Age - Songs for the Deaf
Queens of the Stone Age - Songs for the Deaf
Tenacious D - Tenacious D
Tenacious D - Tenacious D
Buckley (Jeff) - Live à l'Olympia
Buckley (Jeff) - Live à l'Olympia