8/10Higelin (Jacques) - Amor doloroso

/ Critique - écrit par juro, le 26/11/2006
Notre verdict : 8/10 - Higelin par coeur (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Higelin l'impertinent est de retour avec un nouvel album tout aussi impertinent et plein de poésie. Le papa de Arthur H s'est entouré d'un beau panel de musiciens au sein desquels le nom de Rodolphe Burger dénote, tout comme les arrangements au son nouveau. Huit ans après, il n'a rien perdu de sa verve et ressuscite sa fougue délirante à travers Amor doloroso qui, comme le confirme son titre, traite de sentiments sur laquelle sa plume effleure de métaphores subtiles son interprétation vocale toujours impeccable.

Chanteur enchanteur capable de passer pour un érotomane totalement lubrique creusant le sillon dans un emballement musicale moyen oriental (Queue de paon) ou bluesman donnant de la voix sur un vinyle craquant avec une interprétation subtile, accentuant à merveille sur les mots secs pour s'électrifier (Prise de bec), Higelin retrouve un coeur fascinant pour proposer ses nouveaux titres, mettant en avant son phrasé traînant sur des mélodies allant du rock au blues. Tendre papa sur J't'aime telle ou amant plein de désir sur J'aime, voyageur sans frontières empli de fantasmes casaniers sur le drolatique et fluet L'hiver au lit à Liverpool, l'interprète offre des titres surréalistes et poétiques, fabuleusement fous.


Se revoir et s'émouvoir et Crocodaïl exprimés sur un ton tranquille débordent d'une classe folle, presque ressemblante à Serge Gainsbourg si l'espoir n'en débordait pas. Mais Higelin sait aussi se faire inquiétant dans un monde de monstres minimalistes mais expressifs au travers d'un piano apte à une sérénade gothique (Halloween). Le titre éponyme avec sa guitare est d'une force inimaginable en faisant un bon single avec une touche rock énergique et maîtrisée impressionnante qui persévère avec Ici, c'est l'enfer étrangement serein et lucide.

Jacques Higelin revient avec force sur ce nouvel opus qui offre un véritable retour aux sources pour l'un des interprètes les plus fabuleusement imaginatifs de la chanson française.


Jacques Higelin - Amor doloroso
01. Queue de paon
02. Prise de bec
03. Ice dream
04. L'hiver au lit à Liverpool
05. Se revoir et s'émouvoir
06. Halloween
07. Crocodaïl
08. Ici, c'est l'enfer
09. Amor doloroso
10. J't'aime telle
11. J'aime

A découvrir
Bruni (Carla) - Quelqu'un m'a dit
Bruni (Carla) - Quelqu'un m'a dit
Cradle of filth
Cradle of filth
Renaud - Boucan d'enfer
Renaud - Boucan d'enfer