6/10Herself - Homework

/ Critique - écrit par wqw..., le 14/10/2008
Notre verdict : 6/10 - Après l’école… (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - 2 réactions

On pense à Sparklehorse, à Windsor For The Derby, à East River Pipe, de belles références pour passer un agréable moment. Nothing more, nothing less.

CHRONIQUE EXPRESS

Derrière Herself se cache le songwriter italien Gioele Valenti, un projet folk rapidement devenu groupe, quatuor car le bonhomme ne tient pas en place, un touche-à-tout membre de Foreyard, un groupe de no-wave, qui écrit également des romans ‘gothic-pop’. On n’a pas forcément l’impression d’avoir à faire au même personnage lorsque l’on découvre l’univers de ce Homework dont l’apaisement pop vous fera passer un après-midi d’automne tranquille, un dimanche à la campagne, avec peut-être un peu de spleen au cœur, en regardant les feuilles tombées par la fenêtre. Indie-folk, ambiance lo-fi, même lorsque rentrent les guitares électriques, rien n’est hargneux… On pense à Sparklehorse, à Windsor For The Derby, à East River Pipe, de belles références pour passer un agréable moment. Nothing more, nothing less.

 


Herself - Homework
01. King Kong
02. Hate
03. Nails
04. Meet Miriam at the Park
05. Spider of the Dead
06. The One
07. King of Glory
08. To an Old Friend
09. Between Two Starz

 

A découvrir
Daft Punk - Discovery
Daft Punk - Discovery
Marilyn Manson
Marilyn Manson
Placebo - Placebo
Placebo - Placebo