Découvrez le Hellfest 2019

/ Actualité - écrit par nazonfly (), le 30/04/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 3 réactions

Chaque année, il y a trois dates à retenir en juin : mon anniversaire, la kermesse de l’école et le Hellfest. Il faut cependant reconnaître que le festival metal de Clisson rassemble plus de monde que mon anniversaire et qu’il y a un peu moins de black metal à la kermesse de l’école.

Pour les quelques rares qui n’ont jamais entendu parler du Hellfest, une petite piqûre de rappel. Le Hellfest est un festival de metal qui se déroule à C… ah je vois un doigt qui se lève au fond de la classe. Qu’est-ce que le metal ? Ah, je vois, on part de loin. Alors le metal est un genre plus ou moins né dans les années 60-70 et qui a longtemps été maintenu dans les marges de la musique avec une imagerie assez extrême. C’est dans les années 90-2000 que le genre s’est peu à peu démocratisé avec comme fers de lance des groupes comme Metallica. Même s’il est toujours boudé par les radios et télés mainstream, le metal commence même à percer, et aujourd'hui on le retrouve jusque dans certaines pubs, ce qui est assez incroyable. Pour en revenir au Hellfest, il s’agit d’un festival relativement jeune puisqu’il est né, sur les cendres du Furyfest à Clisson (44), en 2006. Pour comparer, les Eurockéennes sont nées en 1989 et les Vieilles Charrues en 1992. Mais le Hellfest est surtout le principal festival metal de la France, pays du fromage mais pas forcément du metal.

Cependant, le festival a su se faire une place énorme dans le paysage médiatique français : on se souvient, par exemple, de la défense acharnée du député Patrick Roy ou encore des rangées de fesses affichées dans le Petit Journal ou dans Quotidien. Il faut dire qu’avec des décors soignés et une imagerie impeccable, le Hellfest a une signature incomparable, ce qui lui permet de dépasser le simple aspect musical pour être un véritable événement auquel il faut avoir participé au moins une fois dans sa vie. C’est ainsi qu’en octobre 2018 l’ensemble des 55 000 pass 3-jours pour l'édition 2019 a été écoulé… en une heure et demie alors même que l’affiche n’avait pas été totalement dévoilée. C’est assurément une marque de confiance envers le festival, même si on se doute bien que ce ne sont pas les têtes d’affiche comme Kiss, Def Leppard et autres Manowar, qui auront fait venir le public en masse.

Il y a toutefois quelques événements avec en premier lieu la venue de Tool, groupe culte des années 90/2000 avec notamment les albums Ænima et Lateralus, en pause depuis 2008 ou encore la présence de Slayer dont c’est la tournée d’adieu. Et puis surtout il y en a pour (presque) tous les goûts : du rock sudiste de Lynyrd Skynyrd au death de Carcass, du punk festif et celtique de Dropkick Murphys au black de Impaled Nazarene, du metal indus de Punish yourself au metal symphonique de Within Temptation, en passant par cette étonnante scène 100 % frenchies (Gojira, Mass Hysteria, Ultra Vomit, Dagoba, No One Is Innocent, Loforora). On vous laisse découvrir une partie programmation ci-dessous mais, une nouvelle fois, le Hellfest sonne comme l’événement musical du mois de juin… encore plus qu’une kermesse d’école (et ne parlons pas de mon anniversaire).

Et pour la programmation complète, un seul click : Hellfest !

On vous en reparle tout bientôt.


DR.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : White crocodile et Fragile, deux EPs, deux univers, deux réussites