6.5/10Godsmack - IV

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 13/05/2006
Notre verdict : 6.5/10 - Puissance 4 (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

Godsmack n'est pas le genre de groupe à faire dans la finesse. Après trois albums plus ou moins similaires (voir les critiques sur le côté droit) dont la lourdeur et la puissance dégagées étaient devenues une marque de fabrique, les quatre gars de Boston avaient réussi avec succès à aborder des atmosphères plus calmes et atmosphériques dans le mini-album acoustique The other side. Alors quid de ce quatrième album sobrement dénommé IV, mis à part que les séances de brainstorming aient été peu prolifiques ? Et bien pas grand-chose. On retrouve effectivement le metal façon Godsmack. Toutefois, on attendait davantage de prise de risque après The other side et c'est l'inverse qui se produit avec cet album honnête mais sans aucune originalité.

Le problème n'est pas que le groupe ait dans l'ensemble calmé le jeu mais qu'il ait oublié le sens du mot création. Vous voulez du Godsmack ? Vous en aurez, même un peu trop. Le hic, c'est qu'on a déjà entendu ce même Godsmack sur les trois albums précédents et que l'on aimerait voir un de ces jours une quelconque évolution. Les musiciens sont tous talentueux mais se cantonnent à un heavy metal facile et efficace, ce qui est franchement trop simple à la longue. Deuxième hic, le son est moins percutant. Ce qui faisait la force du groupe n'est plus. Il reste juste la basse vrombissante et la voix d'outre-tombe de Sully. Pour le reste, les riffs de guitares manquent de relief et la batterie est assez pauvre en explosivité. Enfin, c'est histoire de chipoter parce que bon nombre de groupes aimeraient disposer d'une telle production.

IV décevra ainsi les fans de la première heure qui attendait un peu de changement mais les contentera tout de même avec son lot de titres calibrés où le sens de la composition et le chant de Sully produisent toujours leur petit effet.
Le groupe se montre plus atmosphérique et porté sur les mélodies qu'auparavant mais n'oublie pas pour autant ses origines hargneuses. Speak, The enemy et surtout Temptation se distinguent ainsi par leur agressivité. Shine down, No rest for the wicked et Mama sont déjà plus convenues, davantage rock metal et mélodique, à l'instar de Bleeding me mais dont les couplets accrocheurs permettent de se démarquer des autres. Voilà pour le Godsmack pêchu que l'on connaît, le groupe ayant choisi de suivre pour le reste une voie davantage atmosphérique. Linvin in sin, titre d'ouverture, en est le meilleur et le plus bel exemple. Godsmack a conservé toute sa puissance musicale et l'a boostée avec un refrain envoûtant où la voix de Sully fait des ravages. Malheureusement, ce sera le seul et unique morceau créé dans cette direction. Hollow, titre acoustique qui casse le rythme de l'album ne sert à rien, Voodo too est une reprise de Voodoo, les guitares électriques en plus, et One rainy day conclut l'album dans le calme et la mélancolie bien que l'on n'y croit pas vraiment.

Pas assez novateur dans le fond comme dans la forme, IV laisse un petit goût amer en bouche lorsque l'on connaît déjà le groupe. Godsmack n'a pris aucun risque et semble même un peu facile sur cet opus agréable mais qui aurait pu être meilleur. Cela reste du Godsmack, du metal lourd porté sur les mélodies, agréable d'écoute, mais un peu fade comparé aux autres albums malgré de bonnes inspirations (Livin in Sin ou Temptation).


Godsmack - IV
1. Livin In Sin
2. Speak
3. The Enemy
4. Shine Down
5. Hollow
6. No Rest For The Wicked
7. Bleeding Me
8. Voodoo Too
9. Temptation
10. Mama
11. One Rainy Day

A découvrir
M - Le Baptême
M - Le Baptême
Korn -
Korn -
Nickelback - Silver Side Up
Nickelback - Silver Side Up