9.5/10The Gathering - Souvenirs

/ Critique - écrit par Danorah, le 28/12/2005
Notre verdict : 9.5/10 - Inoubliable ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 4 réactions

Les titres longs et déstructurés côtoient allègrement les chansons plus classiques, pour un résultat tout aussi abordable qu'artistiquement exigeant.

Vous avez envie de dépaysement ? Marre des sentiers battus et rebattus ? Vous êtes à la recherche d'un album qui vous fera perdre vos repères, tout en restant à la portée de toutes les oreilles ? Ne cherchez plus, vous avez trouvé. Cet album s'appelle Souvenirs, le groupe qui en est l'auteur The Gathering. Expérimental et mélodique, l'album marque l'abandon semble-t-il définitif des sonorités metal, au profit d'un trip hop / ambiant / rock psychédélique (choisissez selon vos propres préférences l'expression qui vous convient, Souvenirs n'est pas de ces albums auxquels on appose aisément une étiquette).

Toujours porté par sa chanteuse, Anneke van Giersbergen, The Gathering parvient avec Souvenirs au summum d'un art longtemps mûri au travers des albums précédents, How To Measure A Planet et If_Then_Else en premier lieu. Cet art, c'est celui de la suggestion. Pris tour à tour dans des ambiances planantes, étouffantes ou énigmatiques, on se retrouve plongé dans des mondes parallèles, faits uniquement de sons et d'émotions. The Gathering se montre capable d'exploiter la musique très loin dans cette direction, sans jamais tomber dans le vulgaire, ni au contraire dans un hermétisme rébarbatif. Les titres longs et déstructurés côtoient donc allègrement les chansons plus classiques, pour un résultat tout aussi abordable qu'artistiquement exigeant.

Les passages lumineux et exaltés ne manquent pas, et constituent probablement le principal intérêt de l'album. Mis en valeur par des ambiances lourdes et sombres, ils traversent chaque morceau comme des rayons de soleil et le transfigurent totalement (Souvenirs) ou au contraire ne font qu'en renforcer l'aspect inquiétant (These Good People, Even The Spirits Are Afraid). La voix d'Anneke est tout indiquée pour ce type d'exercice, tantôt chaude et enveloppante (comme sur Golden Grounds ou We Just Stopped Breathing), tantôt aérienne et cristalline (You Learn About It, le titre le plus rayonnant de l'album, un véritable plaisir). Broken Glass se démarque par son intro très électro et par la poésie qui s'en dégage, tandis que Jelena s'inscrit dans un registre beaucoup plus mélancolique et torturé... Qui s'explique facilement puisqu'il a été composé en mémoire d'une amie d'Anneke décédée. Un titre tellement chargé émotionnellement qu'il a été jugé bon de le faire suivre d'un « blanc » de quelques minutes, avant d'entamer le dernier morceau de l'album - et pas des moindres : A Life All Mine, chanté en duo avec Trickster G. Contrairement à de « faux » duos où le guest ne fait figure que de décoration, les deux voix se complètent et se mêlent ici à la perfection, sur un fond mariant claviers et éléments électro. Magnifique. Seule véritable réminiscence du rock des débuts, Monsters, bien que très accrocheur, lasse rapidement, preuve qu'il ne s'agit plus vraiment de la meilleure voie à emprunter pour un groupe décidément très à l'aise avec les sonorités électroniques.

Souvenirs n'est pas un album fait pour être écouté (ou plutôt entendu d'une oreille distraite) en ordre aléatoire sur votre lecteur mp3 dernier cri, mais plutôt pour être étudié, écouté, réécouté, encore et encore, afin d'en saisir toutes les subtilités et toute la cohérence. Du début de l'album, très sombre et énigmatique, à une fin pleine d'émotion, en passant par des atmosphères intimistes et/ou planantes, c'est à une oeuvre hors du commun que l'on a affaire ; une oeuvre remarquablement produite de surcroît, avec une voix mise très en avant, sans pour autant étouffer les parties instrumentales, exécutées avec le feeling qu'on a toujours connu à The Gathering.

Souvenirs est un album qui marque un tournant dans la carrière du groupe. Exit le metal, les grosses guitares qui font trembler les murs, place à la douceur, à la nuance et aux atmosphères claires-obscures. Et avec une telle réussite, l'attente du prochain album se fait douloureuse et interminable. Néanmoins, je suis intimement persuadée que l'on peut faire confiance aux Néerlandais pour nous offrir une suite à la hauteur de leurs précédents opus. En attendant, croisons les doigts et touchons du bois !


The Gathering - Souvenirs
01. These Good People
02. Even the Spirits Are Afraid
03. Broken Glass
04. You Learn About It
05. Souvenirs
06. We Just Stopped Breathing
07. Monsters
08. Golden Grounds
09. Jelena
10. Life All Mine

A découvrir
Static-X - Machine
Static-X - Machine
Lofofora - Le fond et la forme
Lofofora - Le fond et la forme
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value