7/10Garbage - Bleed Like Me

/ Critique - écrit par Danorah, le 03/08/2005
Notre verdict : 7/10 - (Presque) rien à jeter (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Un album tout à fait sympathique et honnête, peut-être musicalement un peu lisse ou pas suffisamment innovant. A écouter de préférence sous la douche.

"I've got a fever
Come check it and see
There's something burning and rolling in me
We may not last but we'll have fun till it ends
C'mon baby be my bad boyfriend"

Voici la première strophe du premier titre de Bleed Like Me, quatrième album de Garbage. Le ton est donné : Bleed Like Me est un album rock relativement sombre, qui ne mâche pas ses mots, mais peut-être un peu plus sa musique. Bardé de guitares agressives et de rythmiques bien rôdées, agrémenté de la voix grave et sensuelle de Shirley Manson, Bleed Like Me comporte 11 titres d'une qualité relativement homogène, formant un tout cohérent et divertissant entre morceaux rock puissants et ballades douces-amères.

La majorité des titres usent à l'envi de guitares noisy et de mélodies relevées, pas forcément très inventives mais évitant avec une certaine élégance de tomber dans la vulgarité. Les titres les plus représentatifs de cet état de fait sont Bad Boyfriend, plutôt sombre, Run Baby Run et son joli refrain presque pop, Sex Is Not the Enemy et son imparable « A revolution / Is the solution », et bien sûr le single Why Do You Love Me, mariant avec bonheur couplets pop et refrain enflammé. Alors bien sûr, tout ça n'est pas spécialement original, intellectuel ou recherché, mais se révèle néanmoins divertissant et agréable à écouter. On regrettera simplement que la voix de Shirley Manson demeure un peu sur la défensive, comme si elle hésitait à s'investir pleinement dans son chant... Défaut pardonnable si l'on considère les problèmes vocaux auxquels elle aurait été confrontée lors de l'enregistrement de ce disque.

Mais Bleed Like Me recèle aussi des titres plus personnels et plus posés, comme le très bon titre éponyme Bleed Like Me, le surprenant Metal Heart, ou la classique mais efficace ballade It's All Over But The Crying. Les textes ne sont pas les plus poétiques jamais composés, mais là encore le groupe a su contourner l'écueil de la banalité (notamment dans Bleed Like Me, qui brosse intelligemment les portraits de quelques personnages pas forcément bien dans leur peau).

L'album ne s'essouffle pas trop sur la longueur : si le refrain de l'avant-dernier titre, Why Don't You Come Over, devient rapidement crispant (voire horripilant), Happy Home, titre le plus long de l'album, provoque un regain d'intérêt en prenant une tournure plutôt inattendue et en clôturant joliment cet album.

Garbage nous fait donc part avec Bleed Like Me d'un album tout à fait sympathique et honnête, peut-être musicalement un peu lisse ou pas suffisamment innovant, ce qui ne nous empêchera pas de le réécouter avec plaisir de temps à autre, histoire de reprendre à tue-tête le refrain de Why Do You Love Me ou le « Hey baby, can you bleed like me ? » du titre éponyme. Conclusion : un album à écouter de préférence sous la douche.


Garbage - Bleed Like Me
01. Bad Boyfriend
02. Run Baby Run
03. Right Between the Eyes
04. Why Do You Love Me
05. Bleed Like Me
06. Metal Heart
07. Sex Is Not The Enemy
08. It'S All Over But The Crying
09. Boys Wanna Fight
10. Why Don't You Come Over
11. Happy Home

A découvrir
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value
Muse - Showbiz
Muse - Showbiz
Nirvana - Nirvana
Nirvana - Nirvana