8/10Salem city rockers n'a pas La gale

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 07/10/2015
Notre verdict : 8/10 - Hip-hop suisse (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

On ne fait pas de jeux de mots sur La Gale alors, lecteur, t'as intérêt à lire vite fait la chronique de Salem city rockers !

Après un album éponyme remarqué en 2002, La Gale s'est aujourd'hui associée avec Al'Tarba et I.N.C.H. pour nous offrir une trentaine de minutes d'un hop-hop aux petits oignons sorti sous le nom de Salem city rockers.

Première constatation : La Gale n'a rien perdu de la hargne qui l'anime et de son flow percutant. Comme l'insecte éponyme, elle démange et attaque directement les oreilles avec sa voix légèrement éraillée et ses lyrics percutants. Même s'il faut bien admettre que La Gale n'est pas Casey et qu'il y a sans doute moins de revendications directes dans ses textes (à part sur Pétrodollars), il y a une énergie puissante qui se dégage de cet album et on a envie de crier avec elle « Qui m'aime me suive » ou « Chien galeux ! ». Encore que sur ce dernier morceau, La Gale est accompagnée de Al'Tarba, I.N.C.H. et Yoman pour gueuler avec elle et donner encore plus d'impact à une chanson pourtant déjà loin d'en manquer. Les featurings apportent du reste franchement d'autres facettes au boulot de La Gale : Vîrus sur Sous une rafale de pierres, Rynox sur Rubrique des chiens écrasés ou Obaké sur Fantômes froids 3.0 font un parfait contrepoids, moins enragé, à la voix féminine tandis que Paloma Pradal amène une teinte espanisante qui colle parfaitement avec l'ambiance de Pétrodollars.


DR. La Gale en forme (Alan Skones photographer)

 

L'ambiance du morceau, c'est justement un détour par le monde arabe qui, sans être hyper original, est plutôt bien foutu. Sans doute l'un des morceaux musicalement les plus réussis de l'album avec Qui m'aime me suive dans lequel suinte par tous les pores le rock touareg qui a le vent en poupe ces dernières années (et c'est largement mérité). En conséquence on élit sans peine Qui m'aime me suive meilleur titre de Salem city rockers : de la musique aux paroles, tout est parfait ! Il ne faudrait cependant pas occulter pour autant les rythmes plus electro de Nouvelle pandémie ou Outro ou des instrus plus classiques dans le hip-hop comme sur Chien galeux ou 5000km et ses samples de Born to be wild. Ainsi que l'étonnant Sous une rafale de pierres qui pose une voix d'opéra sur de bonnes grosses basses et un piano qui se laisse oublier.

Mais cette chronique est sans doute bien maladroite par rapport à la qualité de Salem city rockers qui est un album « Krinein approved ». À écouter de toute urgence !

Point fort : évidemment la hargne de La Gale !

Point faible : on cherche encore

La critique en 140 caractères : Hargne et flow percutant pour un album puissant ! Krinein approved

En écoute : Qui m'aime me suive

La Gale, I.N.C.H., Al'Tarba – Salem city rockers

01. Nouvelle pandémie
02. Salem city rockers feat. DJ Chikano
03. Pétrodollars feat. Paloma Pradal
04. Sous une rafale de pierres feat. Vîrus
05. Fantômes froids 3.0 feat. Obaké
06. El Chikano theme
07. Qui m'aime me suive
08. 5000km feat. DJ Nix'On
09. Rubrique des chiens écrasés feat. Rynox
10. Chiens galeux feat. Al'Tarba, I.N.C.H., Yoman
11. Outro

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : White crocodile et Fragile, deux EPs, deux univers, deux réussites