7.5/10Gaëlle - Avec 2 L

/ Critique - écrit par juro, le 16/01/2006
Notre verdict : 7.5/10 - Fée Minine (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 3 réactions

Petit bout de femme pas plus haut que trois pommes avec une voix fluette et malicieuse, pleine de bonne humeur et fana de bons mots, sympathique interprète qui se met en quatre pour décrier des scènes du quotidien. Pêle-mêle s'entassent
les âges, les rencontres, les moments forts et ceux de « beaucoup moins ». Prenant la posture d'une fée sur une photo sépia et revêtant de gants de boxe, Gaëlle expose ses arguments : une féminité certaine prête à refiler des directs sans concession. Belle et cruelle, Gaëlle s'écrit bien Avec 2 L.

Multi récompensé par des divers prix pour cet album autoproduit, Gaëlle rappelle une sorte de Bénabar version féminine, proche de Clarika dans ses textes mais avec une voix jouant sur la rythmique avec bonheur, légèreté et douceur. Pas de performance vocale absolument incroyable à relever mais les textes sont suffisamment intéressant pour que la voix laisse place au silence et à une écoute attentive. Autour d'une composition minimaliste comprenant une guitare et un violoncelle, Gaëlle interprète avec passion des tranches de vie simples sonnant justes. La jeune auteur et compositrice écrit sur toutes les périodes de la vie d'une femme (enfance, jeunesse, vie de couple, maternité, fin de vie). De plaisir en plaisir, les textes explorent (à la première personne) l'intimité plus ou moins réaliste du quotidien féminin contemporain.

Gaëlle revient sur sa scolarité avec un subtil texte qui donne un ton très littéraire aux mathématiques (Echecs en maths), sur l'entrée d'un nouveau petit être dans sa vie (Saska) ou le quotidien d'une dame d'âge respectable (La vioque). Douceur,
humour, bons mots, déjà dit mais à répéter car lorsque l'incontinence arrive à faire rire, l'objectif avoué est réussi. Au rayon humour, ANPE retient l'attention par la galère de job en job mais surtout l'incrustation de dialogues genre « crêpages de chignon » savoureux et intéressants, La complainte de l'essuie-tout est un magnifique texte absurde ou la dépendance médicale (Séance d'absence). Une petite visite de la capitale (Paris) et un règlement de compte contre une infidèle (Madame) plus tard, laisse place au superbe Le chant de Margot qui rappellerait presque un air de guinguette.

En l'espace de dix titres, Gaëlle conquiert par la qualité de son interprétation et la malice de ses textes, donnant une vision amusante ou tragique sur le quotidien de ce qui semble être une femme enfant pleine de ressources. Avec 2 L, Gaëlle convainc assurément que les fées peuvent apporter un peu de fantaisie supplémentaire à la chanson française.


Gaëlle - Avec 2 L

01. Echec en maths
02. Saska
03. La vioque
04. ANPE
05. Paris
06. Madame
07. Petit à petons
08. La complainte de l'essuie-tout
09. Le chant de Margot
10. Séance d'absence

A découvrir
Maximum Kouette (Le) - Moi j'aime ça !
Maximum Kouette (Le) - Moi j'aime ça !
Indochine - Paradize
Indochine - Paradize
Bruni (Carla) - Quelqu'un m'a dit
Bruni (Carla) - Quelqu'un m'a dit