8.5/10Gábor Csalog - Étrangeté / Strangeness

/ Critique - écrit par wqw..., le 19/01/2007
Notre verdict : 8.5/10 - Drogue poétique... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Gábor Csalog nous fait redécouvrir la richesse d'un compositeur injustement ignoré.

Alexandre Scriabine
Alexandre Scriabine
Le pianiste russe Sviatoslav Richter disait d'Alexandre Scriabine qu'il n'était pas un compositeur que l'on consomme quotidiennement, mais que l'on s'en grisait occasionnellement comme d'une liqueur, entre « drogue poétique » et « cristal fragile ».

Peut-être est-ce aussi parce que l'homme, croyant poursuivre l'oeuvre de Chopin, s'enfonçait peu à peu dans les brumes de la folie. Pourtant les miniatures qu'il propose sont souvent des chefs-d'oeuvre, d'une profondeur abyssale. C'est donc une excellente initiative du pianiste hongrois Gábor Csalog que de nous faire redécouvrir une partie de son répertoire.

Partie ? L'oeuvre est en effet d'une telle intensité qu'il nous est même conseillé dans le livret, de suivre scrupuleusement les prescriptions. Pas plus de vingt-cinq minutes, soit une des trois parties soigneusement indiquées, pour profiter pleinement de ces compositions, sans pour autant en perdre les effets positifs.

Csalog présente de cette manière l'évolution dans le travail du russe, de sa scrupuleuse admiration pour Chopin à son propre essor, pour devenir l'un des principaux réformateurs de la musique du début du XXème siècle. Il développe tout un univers, transparent et raffiné, qui n'est pourtant pas une pâle copie, jouant notamment sur des changements de rythme et des silences soudains.

Scriabine a également créé d'innombrables oeuvres miniatures d'une extrême densité que l'on peut rapprocher de la Nouvelle Ecole Viennoise, sans pour autant les confondre tant l'homme est à part. Mystiques, les symboliques sont de plus en plus importantes, jouant sur le sinistre, le prophétique, le mystérieux.

Avec cet album, Gábor Csalog nous fait redécouvrir la richesse d'un compositeur injustement ignoré, traduisant, par la finesse de son jeu, le calme, l'explosion ou la colère, parfois de manière simultanée. Un élément indispensable à la pleine illustration de l'oeuvre de Scriabine, novatrice en terme d'harmoniques, flamboyante.


Gábor Csalog - Étrangeté
01. Prélude in A minor Op.11, No.2
02. Prélude in B major Op.11, No.11
03. Prélude in G sharp minor Op.11, No.12
04. Prélude in B flat minor Op.11, No16
05. Prélude in B flat major Op.11, No.21
06. Prélude in G minor Op.17, No.7
07. Prélude in A flat major Op.11, No.17
08. Prélude in in F minor Op.17, No.5
09. Prélude in F major Op.11, No.23
10. Prélude in G sharp minor Op.16, No.2
11. Prélude in C major Op.31, No.4
12. Prélude in A flat major Op.35, No.1
13. Prélude in A flat major Op.39, No.4
14. Prélude in C major Op.48, No.2
15. Prélude in A minor Op.51, No.2
16. Prélude Op.59, No.2
17. Prélude Op.71, No.2
18. Prélude in E flat minor Op.16, No.4
19. Prélude in E flat major Op.17, No.2
20. Prélude in B flat major Op.17, No.6
21. Prélude in C sharp minor Op.22, No2
22. Prélude in B major Op.22, No.3
23. Prélude in E flat minor Op.31, No.3
24. Prélude in C major Op.33, No.3
25. Prélude in C minor Op.37, No.4
26. Feuillet d'album Op.45, No.1
27. Fragilité op.51, No.1
28. Vers la flamme - poème Op.72
29. Prélude in B flat minor Op.17, No.4
30. Prélude in F sharp major Op.33, No.2
31. Poème in F sharp major Op.32, No.1
32. Prélude in F sharp major Op.39, No.1
33. Prélude in C major Op.35, No.3
34. Prélude in B flat major Op.35, No.2
35. Prélude in F sharp major Op.48, No.1
36. Nuances Op.56, No.3
37. Enigme Op.52, No.2
38. Poème Op.71, No.1
39. Etrangeté - poème Op.63, No.2
40. Prélude Op.74, No.4

A découvrir
Red Hot Chili Peppers
Red Hot Chili Peppers
Stupeflip - Stupeflip
Stupeflip - Stupeflip
M - Le Baptême
M - Le Baptême