8/10French Paradoxe - Lô érotique rock

/ Critique - écrit par juro, le 24/04/2006
Notre verdict : 8/10 - Rock moi encore ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Jacno en avait fait le titre de son dernier album disponible : French Paradoxe. Aujourd'hui, le phénomène prend forme sous la forme d'un trio rock se réclamant de multiples influences de la scène internationale ou hexagonale parmi les plus
diverses. La saveur des titres bien écrits donne un véritable coup de fouet à ce rock brut de coffre, un rock chanté en français sonnant bien, ceci n'est pas un paradoxe. Puissant et perfectionné, Lô érotique rock donne un sacré plaisir à l'écoute par des riffs accrocheurs, un chant éreintant et captivant et une ambiance générale entre folie et douceur. Et pour le coup, oui, ceci est un paradoxe.

Epicurien jusqu'au bout des ongles, French Paradoxe propose des textes inspirés d'une consommation éthylique, des plaisirs de la vie, d'une errance observatrice et d'un monde en décomposition. La vision sombre laisse apparaître dès lors une sorte d'aura planante, celle de Noir Désir. Mais comme tous les groupes de rock français se réclament du groupe de Bertrand Cantat, l'exploration nécessite plus de profondeur. Parmi les consonances éthyliques, les noms de l'écrivain Charles Bukowski ou Thiéfaine apparaissent au fil des textes. On verra définitivement le verre est à moitié plein car l'instrumentation puissante crève les tympans mais le chant est parfaitement audible, le tout forme une alchimie particulièrement intéressante, débordante d'énergie. A voir en live assurément.

Sortons des sentiers battus du rock en radio pour trouver dans Lô érotique rock une sorte de véritable pépite sans concession et partant dans les délires les plus fous. Si Cages ouvre l'album comme une introduction au voyage et au monde de French Paradoxe, Moonlight Hotel incarne le délire le plus total, comme un portrait
anachronique d'un paysage au bord d'une route étasunienne. Les délires hédonistes sont légion (Suite home, Lô érotique rock, Le cadeau, Cosméthylique...). Ce dernier dégage un bonus d'âme supplémentaire, notamment grâce à une batterie omniprésente. Le chant porte une bonne partie des bonnes intentions de French Paradoxe, masculin et bourré de testostérone à travers les cris, il sait aussi faire place à une tendresse particulière. Les ambiances surfent entre sensualité, désespoir, avec des pointes d'intimisme. Difficile de ne pas accrocher au charisme dégagé par l'interprète qui délivre tous ces talents sur Valoche. Jusqu'alors seul Chair Chant Corps (dans un genre moins furieux) pouvait prétendre à être un vrai futur descendant des grands groupes de rock hexagonaux. French Paradoxe y postule avec autant de ferveur.

Du rock français performant, intéressant, débordant de puissance à tous les niveaux. Peut-être aura-t-on l'occasion de bientôt se délecter de Lô érotique rock à Rock en Seine 2006. On l'espère de tout coeur...


French Paradoxe - Lô érotique rock

01. Cages
02. Moonlight hotel
03. Suite home
04. Lô érotique rock
05. Cosméthylique
06. Le cadeau
07. Bistro street
08. Tranches...
09. ... de nuits
10. Valoche
11. I.V.
12. Les idées claires
13. The twin overheads
14. Mmmh

A découvrir
Pink - Missundaztood
Pink - Missundaztood
Whatfor
Whatfor
System of a Down - Toxicity
System of a Down - Toxicity