9/10Fonseca (David) - Sing Me Something New

/ Critique - écrit par Filipe, le 02/09/2003
Notre verdict : 9/10 - Something New... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Autrefois, il y avait un groupe qui s'appelait Silence 4.

Quelques succulentes pâtisseries et des bonbons de toutes les couleurs éparpillés autour d'un grand gâteau d'anniversaire : la pochette du premier album solo de David Fonseca, qui vient de fêter ses 30 ans en juin dernier, ne saurait passer inaperçue. L'ancien leader des Silence 4 est resté le petit enfant garni d'enthousiasme qui partageait ce gâteau avec ses camarades, le même jour, chaque année.

Sing Me Something New replonge son auditoire en plein coeur de son enfance. L'album tout entier se nourrit de tout le chagrin, de la profonde mélancolie qui semble s'être soudainement emparée de son merveilleux auteur. A l'image de tous ces artistes qui font vivre le fado dans son pays, qui font part de leur solitude, de leur nostalgie et de leur éternelle détresse à ceux qui acceptent de prêter une oreille attentive, David Fonseca veut se souvenir. Il veut maintenant partager ses moments de gaieté, ses interrogations, ses espoirs et de ses craintes.

La très courte Intro qui lance The 80's oriente parfaitement l'album. L'entrée en matière, particulièrement riche en sonorités-références aux années 80, est absolument extraordinaire. Le romantisme exacerbé du single Someone That Cannot Love et toute la tristesse qu'exprime Playing Bowies With Me s'alignent parfaitement sur le second album des Silence 4. So You Want To Save The World est une réalisation assez personnelle au cours de laquelle l'artiste oublie sa frustration adolescente pour changer le monde, le temps de faire vivre quelques notes. U Make Me Believe et You And I, dont les titres évoquent étrangement ce dont il est question, sont des ballades sentimentales extrêmement efficaces. Haunted Home est un morceau atypique, quelque peu labyrinthique, habilement orchestré et interprété, qui symbolise une discussion affective qui s'anime peu à peu. Désormais, chacun des morceaux éloigne un peu plus David Fonseca du groupe qui l'a autrefois rendu peu commun. Le silence qui règne pendant Summer Will Bring You Over laisse entrevoir ce que sera Now That I Am You : un déluge de sonorités abstraites pour un air de révolte amoureuse. Dans une continuité parfaite, Revolution Edit est assurément l'extrait le plus violent de l'album. In Love With Yourself déborde d'une gaieté imprévue à ce stade de l'album et donne même un instant la parole à une chorale d'enfants. La profonde monotonie évoquée par les instruments à cordes de Do You Really Believe That Love Will Keep You From Getting Hurt, l'étrange confusion que suggère le morceau-titre Sing Me Something New et la formidable simplicité du dernier opus, enregistré au tout dernier moment pour achever cet ouvrage musical, My Sunshine And My Rain, assombrissent considérablement un album qui n'aura été que rarement entrecoupé d'invraisemblables moments de folie, d'espoir concrétisé.

Le premier album solo de David Fonseca est, d'une certaine manière, une série de remises en questions. Musicalement, l'oeuvre est plus profonde et clairement plus aboutie. L'emploi de nouveaux instruments et le timbre désormais plus sûr du chanteur donnent une autre crédibilité au travail artistique fourni. La musique devient complètement expressive. L'ensemble est exceptionnel. Indubitablement.

A découvrir
Muse - Showbiz
Muse - Showbiz
Silence 4 - Silence Becomes it
Silence 4 - Silence Becomes it
Tranquille, les phrases cultes du Loft
Tranquille, les phrases cultes du Loft