8/10Flaw - Through the Eyes

/ Critique - écrit par Loic, le 25/07/2002
Notre verdict : 8/10 - Bien ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 6 réactions

En 1996, à Louisville dans le Kentucky, Chris Volz répondit à une petite annonce émise dans un journal local par Jason Daunt, un guitariste voulant monter un groupe et recherchant un chanteur. Vinrent ensuite Ryan Jurhs, bassiste, puis Chris Ballinger, batteur, et enfin Lance Arny, second guitariste. Le groupe Flaw était né. Et six ans plus tard, en 2002, un album (Through the eyes) allait propulser Flaw (mais sans Jason Daunt, les ayant quittés à cause de divergences artistiques) sur le devant de la scène.

Car cet album a toutes les qualités pour devenir une référence dans sa catégorie, le "gentil metal", à côté de groupes comme Staind ou Deftones (période White Pony). A l'annonce de ces deux autres groupes, vous aurez deviné les caractéristiques de Flaw : des mélodies envoûtantes, aidées par des lyrics chantées tout en nuances et remplies d'émotions, mais appuyées par de gros riffs de guitares et une bonne batterie. Mais Flaw n'est pas une copie conforme d'un de ces groupes. Leurs compositions originales, inspirées de l'enfance difficile de leur chanteur, laisse une grande liberté à la voix de Chris Volz (qui n'a rien à envier à Chino Moreno ou à Aaron Lewis), qui prend régulièrement des intonations torturées rappelant par moment Jonathan Davis, pour donner des morceaux merveilleux comme Only the strong, qui ouvre l'album et donne envie d'écouter la suite, mais aussi Payback, le single Whole ou encore Scheme.

N'ayant pas encore une solide réputation en France, Flaw a néanmoins effectué un concert en première partie de Mushroomhead et Ill Niño dans une Elysée Montmartre en train de se remplir. Malgré un très bon concert des deux têtes d'affiche, on ne peut que regretter les mauvaises conditions dans lesquelles Flaw a dû jouer (salle presque vide, publique peu attentif), même s'ils s'en sont plutôt bien sortis. Espérons qu'ils repasseront en France bientôt, pour leur propre concert, dans une salle plus petite mais devant une foule conquise.

A découvrir
Ill Niño - EP
Ill Niño - EP
Mushroomhead - XX
Mushroomhead - XX
Mass Hysteria - Contraddiction
Mass Hysteria - Contraddiction