6/10'fis[ch]er - Instable

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 06/03/2006
Notre verdict : 6/10 - Instable mais énergique (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Cela fait longtemps que l'on entend parler de fis(ch)er par l'intermédiaire de Coriace, le collectif metal marseillais, et l'on va enfin savoir ce qu'il vaut en studio. Le groupe provençal qui a assuré bon nombre de premières parties pour eths et Tripod vient de sortir son premier album : Instable. Pas de doute sur la marchandise, on reconnaît bien là une touche Coriace avec cet opus bourré d'énergie, puissant et entraînant, toutefois une note en dessous des autres productions du collectif.

Autant le dire toute de suite, ce n'est pas fis(ch)er qui va révolutionner le rock français. Le groupe joue un néo-metal efficace qui semble déjà avoir été maintes fois entendu malgré les quelques accents emo ou hardcore. Cela n'empêche pas d'écouter l'album avec plaisir devant la fraîcheur flagrante de titres avant tout taillés pour la scène. Le groupe est là pour bouger et joue vite et fort, sans jamais prendre le temps de souffler. C'est tellement vrai qu'Instable ne dure même pas une demi-heure et l'on aurait aimé en avoir un peu plus à écouter.

L'album commence au mieux avec les chansons les plus accrocheuses et entraînantes que sont La rage au ventre et Instable. On remarque le gros travail réalisé au niveau de la production qui nous donne un son à la fois léché et imposant où chaque instrument est parfaitement à sa place pour accompagner le chant criard de Myck. C'est vraiment dans ce genre de titre au rythmé pêchu et au refrain soigné que fis(ch)er prend toute sa valeur. On ne retrouvera cette configuration que sur Western et le titre bonus qui conclut l'album dans un refrain furieux. Les autres morceaux de cette veine ne sont pas aussi réussis. Silence et fuis et Reste manquent de sens mélodique alors que Chronos fait un peu trop penser à du Tripod. Fis(ch)er sait également se montrer plus rentre-dedans sur 211 et Vixen qui sont quasiment du pur bourrinage et ne se révèlent pas bien intéressantes en version studio. Seul Les liens du temps rompt la monotonie du disque et calme le jeu grâce à sa mélodie soignée mais peut-être un peu facile.

Instable ne comporte rien de bien original ou de transcendant mais se dévoile particulièrement énergique. En bon premier album, il diffuse un punch communicatif qui fera fureur sur scène. C'est l'opus idéal pour tous les amateurs de metal tonique et sans prise de tête. En revanche, les autres resteront un peu sur leur faim au vu de la courte durée des morceaux et d'une musique pas toujours bien maîtrisée.


fis(ch)er - Instable

01. La rage au ventre
02. Instable
03. Western
04. Les liens du termps
05. Silence et fuis
06. Reste
07. 211
08. Chronos
09. Vixen + bonus

A découvrir
Mind the Step - 4 titres
Mind the Step - 4 titres
Static-X - Machine
Static-X - Machine
Lofofora - Le fond et la forme
Lofofora - Le fond et la forme