6/10Feu Thérèse - Ça va cogner

/ Critique - écrit par wqw..., le 15/04/2008
Notre verdict : 6/10 - Elle bouge encore ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

L’ensemble cohérent pourrait être une vision de la musique du futur par le prisme des années de crise. Déroutant… mais pas désagréable.

CHRONIQUE EXPRESS

Derrière ce sobriquet amusant se cache un groupe canadien surréaliste. Hébergé sur le label de Montréal Constellation, maison de Godspeed You! Black Emperor et autres Silver Mt. Zion. De GY!BE, on retrouve d’ailleurs Jonathan Parant, guitariste également membre de Fly Pan Am, adepte de la création tout azimut et pluridisciplinaire. Tel est l’esprit de ce projet. Sonorités synthétiques qui nous plongent dans les années 80 dans ses travers les plus ludiques, poésie houellebecquienne lovée dans le timbre de la voix de Stephen de Oliveira, un chœur d’enfants, rock prog psyché, le quatuor s’amuse à prendre les chemins de traverses à s’en tourner la tête. L’ensemble reste pourtant cohérent et pourrait être une vision de la musique du futur par le prisme des années de crise. Déroutant… mais pas désagréable.


Feu Thérèse
Feu Thérèse


Feu Thérèse - Ça va cogner

01. A nos amours
02. Visage sous nylon
03. Les déserts des azurs
04. Le bruit du pollen la nuit
05. Nada
06. Ça va cogner
07. Les enfants
08. Ferrari en feu (pt.2)
09. La nuit est une femme
10. Laisse briller tes yeux dans le soleil

A découvrir
Nickelback - Silver Side Up
Nickelback - Silver Side Up
Korn -
Korn -
Pearl Jam - L'intégrale
Pearl Jam - L'intégrale