Felipecha - Interview du 6 octobre 2008 (2ème partie)

/ Interview - écrit par wqw..., le 09/10/2008

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 7 réactions

Deux interviews automatiques, portraits croisés d’un duo sensible qui de fil en aiguille et en ballades tranquilles s’installe dans votre quotidien. Cha côté face.

IN­TER­VIEW AU­TO­MA­TIQUE
de Cha de Fe­li­pe­cha

Cha de Felipecha
Cha de Felipecha
01. Quelle est cette dernière œuvre ?
De fil en aiguille, notre 1er album.

02. Comment en êtes-vous venus à bout ?
En quelques années seulement, un premier album c’est souvent l’aboutissement d’un long périple, mais surtout très bien entourés, par Manuel Armstrong, le réalisateur artistique et guitariste de cet album, Filipe Monteiro, le contrebassiste, Franck Amand, le batteur et aussi Philippe Balzé, pour le mixage.

03. Quel est le cadre idéal pour en profiter pleinement ?
Un cadre intimiste, comme cet album, au casque pourquoi pas, allongé et détendu, le livret à la main, pour les textes.

Les mains de Cha sans Felipe
Les mains de Cha sans Felipe
04. Que pourrait-on encore en dire ?
Que j’espère qu’il touchera pour sa sincérité, et sa douceur.

05. Pouvez-vous nous raconter une journée créative ?
Pour Felipecha, ce serait Philippe et Charlotte, assis dans l’herbe, un ordi portable, des carnets de textes et une guitare à portée, à donner des mélodies aux textes.

06. Quel est le dernier cadeau que vous avez fait  ?
Du sel et du poivre.

07. Pourquoi verseriez-vous des larmes ?
Si je perdais quelqu’un que j’aime.

Lieu de création de Felipecha
Lieu de création de Felipecha
08. Il y a des gens que vous aimez dans ce métier ?
On a la chance de faire un métier ou l’on peut choisir avec qui on travaille, j’aime toutes ces personnes avec qui je travaille et qui accompagnent mes projets musicaux.

09. Pouvez-vous nous parler d’un endroit où vous vous sentez bien ?
Au fond de mon lit, refuge, cocon, lieu de chaleur, d’étreintes, de rêves, d’abandon.
 

 

A découvrir
Armstrong (Craig) - As if to nothing
Armstrong (Craig) - As if to nothing
Up and Down, l'hymne des lofteurs
Up and Down, l'hymne des lofteurs
Stereotypical Working Class - Illusions
Stereotypical Working Class - Illusions