1/10Félicien - La Peña Cum Cum

/ Critique - écrit par Filipe, le 08/07/2002
Notre verdict : 1/10 - On s'est fait entuber!!! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Voilà, on s'est fait entuber.

Félicien, c'est le lofteur qui dégurgite plus vite qu'il n'ingurgite. Celui qui rit quand il vomit et qui pleure quand il ne vomit pas. Celui qui murmurait à l'oreille des gallinacés et qui embrouillait même les plus retardés d'entre eux: Marlène, Sandra. Presque toutes y sont passées.

Bref, Félicien, vous l'avez en tête. C'était la montagne un peu courbée, celui qui arborait un joli petit foulard rouge et qui, j'en suis sûr, pouvait déplacer avec la seule force de ses bras le loft tout entier.

J'oubliais. C'est lui qui prononça un soir où les muses le taquinèrent d'un peu trop près: Lesly est partie sans laver le four, c'est la roi des gaffes, elle.

Allez Félicien, défend ton single. C'est quoi cette Piña Cum Cum?

La piña ressemble aux fêtes célébrées en Espagne. Cum cum signifie prendre des cuites. Un jour, un vieux du village a dit: Vous êtes ronds comme des concombres. Concombre est devenu cum cum. Grâce à moi et à la piña cum cum, nos fêtes vont connaître un succès fou. Dorénavant la cum cum mania sera célèbre dans toute la France!

Et tu as encore en réserve d'autres bonnes surprises comme celle-là, Félicien?

Quand je suis sorti du Loft, un grand nombre de personnalités m'ont fait des propositions. Depuis, tout va très vite. Je vais sortir ce single sur la fête qui sera intitulé La piña cum cum. Ensuite sera enregistrée la chanson que mes potes m'ont chanté sur la grue: Félicien, notre frère. Suivra un second single sur l'air de Félicie aussi, qui résumera ma vie. L'enregistrement aura lieu mardi.

Quelle trouvaille, Félicie/Félicien! (c'était le moment de singer une grande excitation) Avec tout ce que tu fais pour l'art de la musique, si Charly et Lulu ne t'invitent pas pour leur célèbre Hit Machine... Tiens, ton pote veut dire quelque chose, j'ai l'impression. Mais qu'est-ce qu'il a? (paniqué) Monsieur, vous allez bien?

Alor, Fé... Fé... Félicien, y... y... y... voulè fère sa pubbbb... alor y'a une méson de diske ki l'a engagé et ki lui a doné un micrau. Et lui y... y... il a chanté. Et pui voala, il sor un disk, not' pozzo. Cè génialle aveque la Piña Cum Cum, on va s'éclaté pendan tou... tou l'étéééé... On va se déchiré la gueul et on va... on va... on va fère sègné du toro dan toute lè arènne de france et de navvarre... é pui y'a plin de gonzèss qui voudron nous... nous... nous... toucher é pui nou on... (l'ami de Félicien introduit alors deux doigts dans sa bouche et les y enfonce jusqu'à ce qu'un liquide visqueux relativement parfumé en ressorte et s'étende délicatement sur la moquette à 4000 balles le mètre carré de mon petit appart' en bordure de Paris. Cet incident devait clore notre court entretien.)

Voilà, on s'est fait entuber notre été. On y aura droit dans tous les nights clubs. On y aura droit à la radio. A la télévision. Et votre petit frère commencera: chopez, chopez, chopez le cum cum... Et votre petite cousine ajoutera: avant que ce soit le cum cum qui vous chope... Alors là, il n'y a pas d'hésitation à avoir: comme disait ce phénomène de philosophe qu'est Jean-Marie Bigard, aucune autre solution que le hurlement primaire: NOOOOOOOOOOOOOOOON!!!

La note attribuée au camarade Félicien (one point) pourra vous sembler un tantinet sévère et injustifiée: bah, tant pis.

A découvrir
Lesly - Pas celle que tu crois
Lesly - Pas celle que tu crois
Up and Down, l'hymne des lofteurs
Up and Down, l'hymne des lofteurs
Télé-réalité et musique 3/7 : les perles
Télé-réalité et musique 3/7 : les perles