6.5/10Fattigfolket - s/t

/ Critique - écrit par wqw..., le 19/10/2006
Notre verdict : 6.5/10 - Tambouille scandinave (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

Le groupe s'inscrit dans la droite ligne du jazz moderne européen et américain qui n'est pas hermétique aux influences du rock et de la pop dans ses créations.

Rencontre scandinave. C'est à Copenhague, en 1999, que trois Suédois rencontrent un bassiste Norvégien pour former un quatuor de jazz acoustique : Fattig Folket. Repéré en France en 2003, en remportant le Tremplin jazz d'Avignon, voici que sort leur premier album sur le label danois New Green, division de Ilk Music.

Le groupe joue avec les paysages, construisant ambiances et climats autour de la trompette de Gunnar Halle qui, sans aller jusqu'à Miles Davis, n'est pas sans rappeler celles d'Eric Truffaz et Kenny Wheeler. Il est secondé en toute discrétion par la sonorité moelleuse de Hallvard M. Godal.

Toujours entre compositions et improvisations le groupe s'inscrit dans la droite ligne du jazz moderne européen et américain qui n'est pas hermétique aux influences du rock et de la pop dans ses créations. Une musique relativement dénudée parfois dramatique où le timbre des instruments est essentiel. Une première réalisation qui mérite qu'on lui tende l'oreille.

 

Fattigfolket - s/t
01. Bulle i bussen [mp3]
02. Kjempefugl [mp3]
03. Skjult drage
04. Da mask
05. Titicaca [mp3]
06. Putte som fisk
07. Putte i blåbärsskogen
08. Det er godt å ikke gjøre noe, og hvile etterpå [mp3]
09. Bare päls
10. Putte i päls
11. Nero nero

A découvrir
Korn -
Korn -
Muse - Origin of Symmetry
Muse - Origin of Symmetry
Flaw - Through the Eyes
Flaw - Through the Eyes