10/10Explosions in the Sky - The Earth is Not a Dead Cold Place

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 02/04/2007
Notre verdict : 10/10 - Divin (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

The Earth is Not a Dead Cold Place est le troisième album d'Explosions in the Sky et le meilleur. En cinq titres, il offre une explosion de sensations jouissives qui s'inscrivent dans l'éternel.

Le paradis ressemble à ça. Pas de parole, pas de discours, pas d'artifice, que du plaisir. Des nuages, des lumières, des explosions émotionnelles comme autant de montées de jouissances inattendues. Après deux albums inégaux marqués par un amour prononcé pour les envolées noisy (How Strange, Innocence en 2000, Those Who Tell the Truth Shall Die, Those Who Tell the Truth Shall Live Forever en 2001), Explosions in the Sky sortait en 2003 le disque The Earth is Not a Dead Cold Place. Grâce à ce nouvel opus, véritable chef-d'oeuvre, le groupe américain devenait le meilleur groupe de post-rock. Statut qu'il a gardé depuis.  

Génie et grâce 

Avec ses lignes de batterie quasi militaires d'une finesse déconcertante, ses cymbales et crashs pétulants, Explosions in the Sky affirmait son originalité rythmique. Une belle singularité à laquelle on peut ajouter des guitares électriques aux sonorités divines et une utilisation judicieuse des réverbérations. Les riffs sont si riches et beaux que des centaines d'écoutes ne suffisent pas à en apprécier tout le génie et la grâce. En effet, avec Christopher Hrasky à la batterie, Michael James à la basse, Munaf Rayani et Mark Smith aux guitares, Explosions in the Sky développe ses talents sur des titres allant de 8 à 10 minutes. Des plages variées où au sein d'un même titre, les ambiances peuvent passer de la mélancolie la plus poignante à la grandiloquence la plus fougueuse et radieuse (Six Days at the Bottom of the Ocean). Les noms des titres, The Only Moment We Were Alone ou Your Hand in Mine, aussi parfaits que la musique, sont assez imagés et bien appropriés pour s'adapter à des moments intimes de notre vie, que l'on soit seul où à deux.

Face à tant de réussite, il est difficile de se prononcer sur un meilleur titre. Car, à part Memorial, un soupçon moins percutant que les autres, le disque transporte l'auditeur dans un univers idyllique et appréciable à l'infini. First Breath After Coma, le titre d'ouverture, résume bien le sentiment général que l'on a en écoutant cette pépite. Celle, à chaque écoute, de respirer quelque chose de nouveau et... de vital.


Explosions in the Sky - The Earth is Not a Dead Cold Place
01. First Breath After Coma
02. The Only Moment We Were Alone
03. Six Days at the Bottom of the Ocean
04. Memorial
05. Your Hand in Mine

A découvrir
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value
Nickelback - Silver Side Up
Nickelback - Silver Side Up
Artsonic - Fashion Victim
Artsonic - Fashion Victim