7.5/10Evanescence - Fallen

/ Critique - écrit par Lestat, le 23/07/2003
Notre verdict : 7.5/10 - Sympa...sans plus (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 41 réactions

Il y a quelques temps, alors que je flânais non loin du disquaire où j'ai parfois mes habitudes, mon regard morne et embrumé fut attiré par une affichette vantant les mérites d'une quelconque "révélation gothique". Intrigué, je me procure l'album de ce groupe répondant au doux nom d'Evanescence. La première écoute m'assura que si Evanescence est incontestablement une révélation, mon disquaire ferait mieux de revoir ses notes sur le mouvement gothique, car en fait de gothique, Evanescence nous jouerait plutôt une sorte de Néo Métal (qui parfois lorgne un peu vers Linkin Park).
Même si je suis sûr que mes escapades urbaines et les goûts musicaux de mon disquaire vous passionnent, revenons à nos moutons, ou plutôt à nos quatre Américains. Venus tout droit de l'Arkansas, les guitaristes Ben Moody, John Lecompt, le batteur Rocky Gray et la chanteuse Amy Lee ne se sont véritablement fait remarquer qu'après leur participation à la BO de Daredevil, faisant par la même occasion de Bring me to life le premier single de ce qui deviendra quelques mois plus tard Fallen, l'album que je vais critiquer de ce pas.

Donc Evanescence joue davantage dans la cour de LP que de Nightswish. Mais la surprise passée, avouons que le groupe s'écoute sans déplaisir. Jolie frimousse et surtout joli brin de voix, la chanteuse Amy Lee est pour beaucoup dans la fraîcheur qui se dégage de l'ensemble et c'est assurément elle qui porte l'album sur ses petites épaules. Non que les autres musiciens jouent comme des manches, loin de là, mais disons qu'ils sont moins détonnants, plus effacés. Une voix masculine au micro, il y a fort à parier qu'Evanescence ne serait pas sorti de l'anonymat.
Outre cet élément féminin, la deuxième force d'Evanescence est de savoir varier dans ses compositions et cela toujours avec cohérence. On trouvera ainsi des morceaux purement neo, dont Bring me to life est l'exemple le plus flagrant comme d'autres plus calmes et moins facilement définissables comme le beau My Immortal, où la voix d'Amy fait merveille, soutenue par de subtiles mélodies au piano.

Malgré ses qualités, Fallen a un défaut : il ne fait pas réellement d'étincelles. On ne trouve pas ce petit quelque chose, ce petit déclic qui aurait permis à Evanescence de figurer parmi les figures de proue du genre. L'album est sympa à écouter, les morceaux sont assez plaisants, Amy Lee a vraiment une très belle voix. Mais c'est tout. Certains diront avec justesse que c'est suffisant. D'autres diront "peut mieux faire". D'autres enfin lâcheront un "mouf" dédaigneux avant de retourner vers des groupes plus typés et plus talentueux comme The Gathering ou Nightswish, avec qui Evanescence, malgré quelques morceaux assez planants, ne peut prétendre être comparé, divergence de style oblige. Pour ma part, Evanescence est un groupe encore un peu jeune qui, après ce Fallen un tantinet formaté, ne peut qu'évoluer dans le bon sens. Et qui sait, nous livrera peut être un excellent troisième album...(je rappelle aux internautes fortunés que le premier opus est actuellement vendu aux enchères).

Quoi qu'il en soit, si vous aimez le genre, laissez-vous toujours tenter. Vous passerez un bon moment et à défaut d'en avoir pour votre argent, vous ne le perdrez pas pour autant. C'est toujours ça de pris...

A découvrir
Mushroomhead - XX
Mushroomhead - XX
Linkin Park - Hybrid Theory & Meteora
Linkin Park - Hybrid Theory & Meteora
Nickelback - Silver Side Up
Nickelback - Silver Side Up