5/10Enosense - Enosense

/ Critique - écrit par camite, le 29/06/2006
Notre verdict : 5/10 - énergie de rock (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

Repérés sur tremplin ou sur scène, les quatre jeunes gens d'Enosense ont sorti récemment leur premier effort discographique sous la forme d'un EP éponyme de cinq titres (six, en fait). Enregistrées « live », les chansons semblent justement avoir été conçues en priorité pour la scène (notamment l'instrumental caché), ce qui modère quelque peu l'enthousiasme procuré par leurs versions enregistrées. Car si l'énergie mélancolique passe par le biais des compositions, les velléités electro-pop affichées restent malheureusement trop discrètes.

Les deux premières pistes sont les moins convaincantes, la faute à quelques faiblesses d'écriture et à un manque d'émotion dans la voix (surtout sur Divergence). Lorsqu'il monte dans les aigües, Nico fait penser à Aston Villa, registre dans lequel il convainc nettement plus (Mon héroïne et sa mélodie prenante). L'espoir se meurt évoque parfaitement le spleen adolescent façon Placebo, plus Meds que Without you I'm nothing néanmoins. Insanity, en anglais, surprend agréablement en distillant une vraie tension entre couplets piano basse et refrains saturés.

Hésitant entre rock grave et tentations pop, Enosense pourrait se révéler à la faveur de compositions plus radicales et de l'émergence d'un véritable propos au sein de textes plus percutants. A suivre.

A découvrir
A - Hi-Fi Serious
A - Hi-Fi Serious
Placebo - Placebo
Placebo - Placebo
Armstrong (Craig) - As if to nothing
Armstrong (Craig) - As if to nothing