6.5/10Elie Semoun - Chansons

/ Critique - écrit par Lestat, le 20/03/2004
Notre verdict : 6.5/10 - Si tu es blonde à forte poitrine...je te chante une chanson (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Novembre 2003. Un album débarque sans crier gare dans les bacs des magasins prévus à cet effet. Un disque de Bossa Nova, à première vue tout ce qu'il y a de plus classique. A la différence que son interprète est pour le moins inattendu. Elie Semoun, comparse puis meilleur ennemi de Dieudonné, amateur de petites annonces foireuses et de blondes à forte poitrine, se lançait sans plus de préambule dans la chanson à texte tendance douce et nostalgique. Semoun en lover, on ne peut pas dire que c'est ce qu'il y a de plus crédible. Semoun, c'est le petit bonhomme à la voix cassée, l'ignoble Monsieur Fion, le dragueur plus enclin à collectionner les râteaux que les rencards. En bref, l'antithèse vivante du chanteur de charme. Seulement voilà, une fois la galette entamée se produit soudain un curieux phénomène. Semoun l'humoriste devient Semoun le chanteur, et le résultat n'est franchement pas désagréable.

Si sur scène ou en émissions Semoun n'est pas vraiment Devos, se fendant parfois de traits d'esprit particulièrement douteux, les textes de Chansons, se révèlent assez bien emballés, jouant sur les mots ou les sonorités avec un aplomb assez inattendu. Un bon point en soi qui constitue l'une des bonnes surprises de cet album. Mais la réelle claque de Chansons provient de son interprète lui-même. Oubliez l'acteur aux intonations criardes, oubliez les ados aux voix qui muent, oubliez le DRH gueulard, Elie Semoun se fait ici feutré, limite suave. Soyons honnêtes, Semoun a un timbre assez berçant.

De beaux textes, une voix apaisante... mais qu'est-ce qui ne colle pas avec Chansons, alors ? C'est au niveau purement musical que le bât blesse. Je ne suis certes pas un grand connaisseur du Bossa Nova ou du Jazz, mais Chansons n'est pas très novateur, voire plat. Semoun chante bien, mais ne varie pas énormément ses compositions, noyant ses murmures sous un fond instrumental tout ce qu'il y a de plus classique. Il y a bien quelques titres qui sortent du lot, comme C'était bien, délicieusement rétro (repris de Bourvil, d'ailleurs), ou l'Abécédaire, duo avec Axelle Red qui ne manque pas de charme, mais force est de constater que Chansons ne révolutionnera pas grand chose. Elie Semoun, après avoir fait le pitre sur scène, se verrait bien en chanteur romantique, mais ne marche pas sur les plates-bandes d'Henry Salvador qui veut, surtout lorsqu'à 80 ans passés, le vieil auteur de Syracuse tient encore la distance. Chansons est un disque dont le concept avait tout d'une bonne blague et qui doit énormément à la surprise qu'il suscite mais souffre de la comparaison avec ses aînés. Un album calme, posé, une parfaite musique d'ambiance pour les longues nuits, mais mis à part Elie Semoun au micro, son intérêt reste assez discutable. Etait-ce si dur de marquer le coup en joignant l'utile à l'agréable, avec un album original ? Au lieu de ça, Chansons se laisse écouter d'une oreille distraite et encore, pas d'un coup. Plaisant donc, et encore une fois la voix tendre d'Elie Semoun y est pour beaucoup, mais pas de quoi casser des briques, loin s'en faut. A croire qu'il n'y a que Michael Youn qui soit capable de faire des chansons qui décollent un peu. Un comble ! Parce qu'entre le Cha Cha monacal de Karl Zero, le Lalalala de Bigard qui s'empressa de pourrir notre été et l'album de Gerard Darmon (une belle voix cela dit en passant) qui ne fait pas non plus avancer le Schmilblick, il serait temps que nos comiques songent à mettre un peu de matière dans leurs oeuvres musicales. Car si elles ne sont pas vraiment ratées, ça ne dépasse jamais le stade du conventionnel. A la différence peut-être de Pierre Palmade qui a assumé le fait de chanter comme un pied en sortant l'imbuvable J'te Flashe, J'te Love.

Elie Semoun à défaut d'être original dévoile tout de même avec Chansons une voix, un certain don de parolier, ainsi qu'un registre assez frais où le public ne l'attendait pas forcément. Pas mauvais en soi, donc, peut-être même attachant, mais en fin de compte bien décevant...

A découvrir
Renaud - Boucan d'enfer
Renaud - Boucan d'enfer
Tété - L'air de rien
Tété - L'air de rien
Bratisla Boys - Stach Stach
Bratisla Boys - Stach Stach