Efterklang - Concert au Divan du Monde - Paris - 17/10/2007

/ Compte-rendu de concert - écrit par arth, le 06/11/2007

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Efterklang est une thérapie efficace, une thérapie qui donne envie d'être malade pour se faire soigner.

Jour de grève, temps pourri, moral faible. Les cheminots hurlent, les passagers s'énervent. Il fait moche aujourd'hui. Malgré la morosité ambiante, les combats sociaux, les gens dérangés, je pars voir Efterklang, petite découverte musicale et merveilleuse de ce début d'année.

Beauté glaciale ?
Beauté glaciale ?
Efterklang est un groupe de musique.Tous danois, tout sourire. Efterklang monte sur la petite scène du Divan du Monde vers 21h10 et sur la pointe des pieds. Ils nous annoncent qu'ils ne pourront pas jouer trop fort ce soir, les voisins ne sont pas contents, mais ils nous incitent à applaudir bien fort, nous la centaine de gens qui ont eu vent du phénomène, pour les rendre curieux et les faire descendre dans la salle. Ne pas jouer trop fort signifie : rendre à un concert toute son humanité. Exit les amplis, les retours, les larsens. Ce soir nous serons foudroyés par les claquements de mains acoustiques, les pieds qui frappent le sol, les voix qui s'envolent en coeur, sans micro. Quel bonheur, quel rêve, d'entendre Polygyne, Mirador, Caravan. Des titres incontournables, des titres qui rendent sèches les gérémiades des léthargiques Sigur Ros, des titres qui rendent vulgaire la beauté d'Arcade Fire. Parades, dernier disque sorti cette année, retournerait la tête de n'importe quel dictateur, ce disque mérite le prix Nobel de la Paix.

Pour résumer Efterklang, il faut aller chercher les rythmiques minimalistes de Thom Yorke ou Milieu, l'harmonie bienfaitrice d'Arcade Fire ou des Polyphonic Spree, les violons d'une vieille symphonie qui vous a cloué au sol quand vous aviez quinze ans. Ajoutez de la classe folklorique scandinave au mélange, et nous arriverons à décrire cette pillule du bonheur qu'est Efterklang. Pendant une heure trente mon coeur bat, mes mains tremblent, je me sens blotti dans le creux de leurs épaules, je me sens comme dans le ventre de la tromboniste qui attend son enfant, je me sens vivant et bien plus encore. J'oublie les grèves, toutes les merdes du quotidien, je nage dans un rêve. Efterklang est une thérapie efficace, une thérapie qui donne envie d'être malade pour se faire soigner.

A découvrir
Coldplay - Parachutes
Coldplay - Parachutes
Radiohead - L'intégrale
Radiohead - L'intégrale
Blur - Think Tank
Blur - Think Tank