8/10Le DVD des Ogres : La fabrique à chanson

/ Critique - écrit par Maat (), le 30/09/2012
Notre verdict : 8/10 - Du très bon, et du moins bon (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 1 réaction

Ah vous l'attendiez tous impatiemment, vous qui n'avez pu assister au spectacle des Ogres ! Vous l'attendiez ce live. Éh bien le voici qui se présente à nous le 1 octobre 2012. Oui, évidemment, vous pouvez toujours piocher dans les dernières dates de la tournée d'Automne. Mais la bande des Burguières ne tournera pas partout ! Nous avons donc le privilège, chez Krinein de vous évoquer cet instantané de la tournée, basé sur l'album Comment je suis devenu voyageur, mais avec des anciens morceaux, des mash-ups et des surprises.

Le DVD des Ogres : La fabrique à chanson
DR.
Côté scène

Il est difficile de différencier l'album des parties live du DVD. Il est tout aussi difficile d'avoir un regard original vis-à-vis d'un spectacle que l'on a déjà chroniqué et apprécié (je vous laisse vous référer à la critique idoine). Penchons nous donc sur la réalisation visuelle : les chansons sont filmées sur les diverses scènes qu'ont parcourues les Ogres. Les points de vue varient. Un instant on est sur la contrebasse à voir des doigts se promener sur le manche, un instant on est sur la scène à observer le public et parfois une vision éloignée de la scène. Un travail énorme de montage est à souligner. Chaque chanson se voit défiler dans des atmosphères différentes. Lumières chaudes, rougeoyantes, spectacle diurne éclairé par l'astre du jour, éclairages plus contrastés, les univers changent. Il faut avouer que cette alternance peut déconcerter voire déranger. Pour ma part, ce fut un régal mais d'autres privilégiés qui ont pu assister au visionnage avec moi n'ont pas eu ce même sentiment. 
Côté musical, on a droit, sur le DVD comme sur la galette à l'intro (mais la suite diffère un peu, je n'ai que la liste du cd) : Comment je suis devenu voyageur, suivi de Le Daron, Entre tes saints, je n'suis pas courageux, Solène de Grenoble, Madame Solène SVP puis vient Jojo avec en apparition sur les écrans du spectacle R1 et Laulo des Hurlements d'Léo qui accompagnent parfaitement les Ogres, on les sentirait presque présents. Puis, on retourne sur le dernier album avec Marcelle de Sarcelles, enchaînée par Petite fleur (avec en ajout par écran interposé Akli D). C'est alors que le premier Mash-up intervient, un mélange des Ogres et de la Mano Negra, un Le Roi des Kongs puissant qui nous rappelle le bon vieux temps, mêlé à cette musique actuelle. S'approchant de la fin, interviennent Ni Dieu, Ni Dieue et Cœur arrangé (avec incrustation de Guillaume Lopez). Un petit air de NTM dans ce second mash-up : N.L.T. où Fredo se déchaîne et se fait clairement plaisir. Puis, pour terminer, un Salut à toi désormais classique suivi de Non remontant.
En tout 15 chansons triées sur le volet qui nous transportent dans le temps. Cependant, je dois avouer qu'il est très délicat de retrouver l'ambiance Live. C'est une évidence, mais la ferveur des artistes sur scène malgré tous les efforts de montage ne ressort pas complètement. C'est, je le sais, le lot des enregistrements, mais je le note à chaque fois !

Le DVD des Ogres : La fabrique à chanson
DR.
Côté coulisse

Éh oui, dans ce DVD, on a droit à un reportage d'1h50 sur la tournée des Ogres. C'est peut-être, à mon goût la substance même de cette sortie musicale. Suivre les pérégrinations de la petite bande familiale, voir les nombreux accompagnateurs qui les suivent, la logistique, l'ambiance entre les concerts, la création du spectacle, les répétitions, c'est un plus formidable. De sentir cette troupe vivant autour des "stars" aussi proche d'eux, comme une grande famille, on redécouvre avec joie que ce groupe de musique est bien plus qu'un groupe. C'est une équipe, solidaire, joyeuse, enthousiaste, qui se défonce, qui s'éclate, qui joue, qui partage les galères dans la boue.
Bref, certes un poil trop long, ce film m'a enchanté. Entremêlé de chansons qui débutent parfois en live puis finissent en musique de fond pour illustrer les images. Un bémol cependant : pourquoi avoir ajouté une chanson qui n'est pas des Ogres ? Je l'ai trouvée totalement déplacée, même si je l'apprécie.

Il y a, de plus trois bonus au DVD, qui, je pense sont surtout là pour le délire des artistes, mais de mon côté, je les ai trouvés superflus, inutiles. Mais comme ce sont des bonus, on leur pardonne !

Au final, ce CD, et ce DVD sont de bonne qualité. Je ne serai pas aussi dithyrambique que pour le spectacle, mais ils valent le coup d’œil et d'oreille. De plus, mon petit doigt me dit que le tout est prévu pour entre une dizaine et une quinzaine d'Euros (selon le magasin), ce qui, par les temps qui courent est à souligner car un DVD et un CD à ce prix, c'est rare !

Voici la bande annonce :

A découvrir
La Ruda Salska
La Ruda Salska
Mano Negra (La) et Manu Chao
Mano Negra (La) et Manu Chao
Lofofora - Le fond et la forme
Lofofora - Le fond et la forme