7.5/10Dùnndotta - Cosmibility, en direct depuis l'espace

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 21/03/2013
Notre verdict : 7.5/10 - Cosmique (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Avec Cosmibility, Dùnndotta, duo composé de l'extra-terrestre Codigula et de son cosmonaute de compagnon Shmendrikson, nous promettait un electro-rock arty enregistré depuis l'espace. Autant dire que Cosmibility aurait pu verser dans une branlette musicale vaine. Heureusement il n'en est rien puisque l'album visite presque autant d'univers musicaux qu'il y a de planètes dans le système solaire. Ou de titres dans l'album.

Rock et funk

The big sky est ainsi un bon rock efficace poussé par la voix punky de Codigula avec un refrain classique mais qui reste sympathique en entraînant l'auditeur à taper du pied. Les premiers titres oscillent de fait entre ce côté rock assumé (Marry me) et une approche plus funk (Air, fire ou Meannie) avec une mention spéciale pour le plus spatial Our days qui, pour le coup, est vraiment en adéquation avec cette Cosmibility. Le ragga tranquille de Raggadotta (qui rappelle par certains points Billy Ze Kick, sisi, ne me contredisez pas) est sans doute moins immédiat et plus oubliable, un peu comme Not 16 qui peine à s'emballer ou comme l'electro-funk de I am you qui manque d'un grain de folie. Love song vaut en partie le détour pour ses paroles à propos de chansons d'amour difficiles à écrire sur un rythme toujours empreint de funk.


DR.

Jusqu'à l'éther

Si Dùnndotta nous étonne, c'est certainement sur Zoo of hope dont les basses font irrémédiablement penser à Closer de Nine Inch Nails, dans cette espèce de retenue prête à l'explosion inévitable mais qui, ici justement, ne survient pas. Mais c'est avec Dots qui clôt l'album, après l'intermède rock de A café on the moon, que nous séduit le plus le groupe. On pense une nouvelle fois à Nine Inch Nails dans ce début lancinant et malsain avant d'être embarqués dans une longue épopée transcendantale et expérimentale où une flûte enchanteresse nous accroche et nous transforme en derviches tournant au rythme des boucles expérimentales de l'arrière plan. Ce morceau qui dure, qui dure et qui dure (10 minutes au compteur !) encore est un véritable voyage dans l'éther interplanétaire.

Point fort : Dots et son aventure extérieure

Point faible : on ne ressent que trop rarement l'aspect spatial suggéré par la bio et l'album.

En écoute Air, fire

Dùnndotta – Cosmibility

01. The big sky
02. Air, fire
03. Meannie
04. Our days
05. Not 16
06. Marry me
07. Raggadotta
08. I am you
09. Love song
10. Zoo of hope
11. A café on the moon
12. Dots

A découvrir
Maze - Some Noise
Maze - Some Noise
Marilyn Manson
Marilyn Manson
Lofofora - Le fond et la forme
Lofofora - Le fond et la forme