9/10Drake - Take care

/ Critique - écrit par Carlitolindo, le 23/11/2011
Notre verdict : 9/10 - Fais gaffe au dragon (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 6 minute(s) - 3 réactions

Un soir de la semaine dernière, je rentre de ma session sportive quotidienne et comme d'habitude sur les coups de 23h je zappe sur les chaînes musicales du câble avec mon plat de pâtes. Bref à 2 doigts de m'endormir sur l'assiette, je tombe sur une chaîne qui propose une soirée spécial Drake avec une rétrospective de la plupart de ses clips. Vu que je ne connais pas trop l'artiste je décide à moitié collé de regarder un petit moment, j'ai eu droit au archi connu What's my name avec Rihanna (vous savez le ouh na na, what's my name ! ouh na na, what's my name ! super entêtant), ou l'excellent I'm on one de dj Khaled en featuring avec Lil Wayne et Rick Ross en plus de Drake. Tout ça pour dire que malgré l'appel insistant de Morphée je n'ai pas pu décrocher tant la curiosité devenait maladif, mais, comme prévu, toutes les bonnes choses ont une fin et je suis parti au lit avec l'idée de me renseigner un peu plus sur lui le lendemain. Bingo j'apprends qu'il a sorti un album, c'est l'occasion ou jamais d'en faire une chronique surtout que curieusement, il n'est pas très connu sur le vieux continent alors que de l'autre coté de l'Atlantique il est en train de faire l'unanimité.

Canada is on fire !


Drake fait des trucs chelous avec les doigts quand même .
Histoire de comprendre comment il est en arrivé là, une petite rétrospective s'impose ! Avant de rentrer dans le monde de la musique Aubrey Graham à commencé sa carrière comme acteur et notamment en tant que « Jimmy Brooks » dans la série « Degrassi la nouvelle génération ». Malheureusement pour lui il est remercié début 2009, mettant fin à sa courte carrière dans le milieu mais Drake a une autre passion (je vous laisse deviner). Déjà lors des années « Degrassi » le jeune homme balance quelque mixtape sur la toile (Room for improvement, comeback season...) créant un pré-buzz qui se transforme en un vrai lorsque il sort son premier EP So far Gone en 2009. Force est de constater que notre artiste rebondit très vite car ce premier essai est particulièrement bien accueilli et il ne faut pas attendre bien longtemps pour le voir signer un juteux contrat sur le label Cash Money Records. Un an plus tard il sort sont premier album studio Thank me later qui remporte un joli succès, surtout que l'album bénéficie de l'apport de grosse pointure comme Lil Wayne, Jay Z, Kanye West... L'opus se classe rapidement 1er aux Us et au canada. La carrière de notre artiste prend de l'ampleur, il est demandé de toute part mais voila que l'artiste sort son deuxième album cette année intitulé Take Care. L'intéressé clame que celui-ci est bien meilleur car il est moins précipité que le premier et beaucoup plus travaillé ! Alors Verdict ?


Introspection Time.
Pour commencer l'album possède 18 titres ce qui est conséquent tout de même, alors pour éviter de faire une explication cartouche par cartouche qui enlèverait peut être un peu l'effet de surprise nous allons nous pencher sur celles qui sortent vraiment du lot ! Et ça commence direct avec Over my dead body qui nous a mis une claque d'entrée ! D'abord l'instrumental et sa mélodie douce qui tranche avec le son Rap Us qu'on a l'habitude d'entendre puis l'arrivée du chant lui aussi assez calme mais plein d'assurance, histoire de rappeler que notre ami n'est pas arrivé la en claquant des doigts ! On saute à headlines qui est le premier single de l'album, bien lui en a pris car l'instru est tout bonnement ravageuse, le synthétiseur et les basses s'accordent merveilleusement bien et le flow de Drake légèrement sous auto-tune est d'une fluidité déconcertante.

Changeons un peu de registre avec le titre éponyme Take Care qui sonne un peu plus R'n'B avec Rihanna en featuring, une chanson banale à première vue mais la genèse du couple (ils sont ex) donne l'étincelle nécessaire pour créer un véritable hit d'amour paisible et sans fioriture. Under Ground Kings est dans le même genre que la première piste mais Drake est plus agressif et tranchant dans ses textes, une preuve de sa polyvalence dans ce style. Make me proud est encore un duo masculin/féminin mais sur celle-ci c'est sa grande amie Nicki Minaj (je dis grande amie car chacun a participé à l'album de l'autre) qui vient mettre sa patte sur un titre à l'instrumentation lourde, basse à éclater les tympans, flow rapide, bref un vrai titre de Rap US.

La suite Lord Knows est le véritable coup de cœur de l'album, les chœurs en fond sonore nous ramènent directement au début de Kanye West ou de Nas, de son côté la puissance lyrique de Drake est parfaitement contrebalancée par l'imposant Rick Ross et sa voie inimitable, une tuerie ! On continue avec Camera, Good one go interlude qui est de loin la piste la plus longue de l'album mais sûrement pas la plus inintéressante. Pour couper la poire en deux le début montre un Drake désabusé soutenu par un cœur léger qui se durcit dans la seconde partie, on peut la considérer comme la ballade noire de l'album.

Je m'arrête là mais il faut savoir que pratiquement toutes les chansons de l'opus sont de bonne facture, mis à par peut être Doing it Wrong ou Look What you've Done qui sonnent légèrement facile et creuses par rapport au reste de l'album mais c'est bien peu de chose.

Confirmation

Surprenant ! Voila le premier mot qui nous vient à la bouche tant ce nouvel

Drake le bogoss
album est audacieux, pour saisir l'essence même du disque il suffit de faire un détour par la production où pas mal d'artiste ont mis leur grain de sel comme Chily Gonzales, Noah « 40 » chebib, Lil Wayne, Stevie Wonder et j'en passe qui ont réussi à créer un environnement sonore aventureux qui oscille entre nappe instrumentale aérienne et basse lourde, explosive que l'on retrouve généralement dans le Rap US. Pour le reste Drake s'est entouré sur la plupart des chansons de grosse cylindrée du Rap (Lil Wayne toujours lui, Rick Ross, André 3000...) ainsi que des artistes venant du R'NB (Rihanna, Nicki Minaj). Un casting hétéroclite qui permet au disque d'éviter les temps mort et l'ennui avec des lyrics tantôt coulés, tantôt vifs mais toujours justes et dans le ton du titre. Ce tout donne un relief immense à la musique de Drake sans pour autant le mettre en retrait car c'est bien lui qui conduit l'album du début à la fin !

En conclusion, cet opus est un excellent disque de Rap/RNB où la production musicale ambitieuse mais maîtrisée accompagne un Drake sûr de lui et de son potentiel artistique. Le résultat est un disque débordant d'inventivité, de culot et d'expérience acquise auprès de mentor tels que Lil Wayne ou Kanye West qui l'ont aidé à tracer sa propre route entre un Rap Us qui fait du surplace ou qui tombe dans la facilité des tubes avec un DJ connu (Snoop Dog c'est pour toi) et un R'NB qui est de moins en moins inventif...

Cette route tracée par Drake, mes amis, je vous encourage à la prendre car le talent de cet artiste est en train de s'affirmer à la face du monde, l'Amérique est conquise et l'Europe qui ne l'est pas encore ne devrait pas tarder, alors soyez curieux et jetez vous sur Take Care !

Drake - Take Care

1. - Over My Dead Body
2. - Shot For Me
3. - Headlines
4. - Crew Love (Feat. The Weeknd)
5. - Take Care (Feat. Rihanna)
6. - Marvins Room
7. - Buried Alive Interlude
8. - Under Ground Kings
9. - We'll Be Fine
10. - Make Me Proud (Feat. Nicki Minaj)
11. - Lord Knows (Feat. Rick Ross)
12. - Cameras-Good Ones Go Interlude
13. - Doing It Wrong
14. - The Real Her (Feat. Lil Wayne & Andre 3000)
15 - Look What You've Done
16. - HYFR (Hell Ya Fucking Right) (Feat. Lil Wayne)
17. - Practice
18. - The Ride

A découvrir
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value
Eminem - The Eminem Show
Eminem - The Eminem Show
Dido - No Angel
Dido - No Angel