Dossier : la bière

/ Dossier - écrit par nazonfly (), le 06/09/2013

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 3 réactions

Pour ce premier dossier de la saison 2013-2014 de Krinein, quoi de mieux qu'un article sur la bière, boisson indissociable de la musique ?

Pour ce premier dossier de la saison 2013-2014 de Krinein, quoi de mieux qu'un article sur la bière, boisson indissociable de la musique ? Précisons d'emblée, afin de nous éviter les foudres de la censure, que nous ne ferons pas l'apologie ici de cette boisson à consommer avec modération et non pas consommée avec modération. Quiconque a déjà participé à un festival a en effet pu prendre conscience de l'importance de la bière dans ce genre de manifestations. À tel point que certains de ceux-ci sont sponsorisés par certaines marques de bière : on peut penser aux Eurockéennes et son Esplanade Green Room, façon détournée de faire de la promo pour de la boisson alcoolisée malgré la Loi Évin.

Évidemment si on pense aux grands auteurs-compositeurs francophones et qu'on évoque la bière, il est impossible de ne pas penser à Jacques Brel. Jacques Brel de Belgique, un des hauts lieux de la mousse. L'alcool imbibe constamment son œuvre : s'il va boire « ses trois sous » avec Jef, si ses marins « meurent plein de bière » à Amsterdam, c'est en 1968 qu'il va chanter l'un des plus hommages à La bière.

Plus étonnant, Michel Sardou a lui aussi chanté la bière avec Bière et Fraulein. Il est ici dans son lit d'hôpital. La bière ici résonne comme la fuite de ce lit d'hôpital , le retour à une vie normale.

Comment ne pas évoquer, non plus, l'un des groupes majeurs du rap français les Svinkels dont le nom même évoque une marque de bière de mauvaise qualité ? Leur premier morceau connu s'appelle Alcootest mais c'est avec C-Real killer et son refrain de tueur « C-Real killer, buveur de bières en série » qu'ils sauront clamer le plus fort leur amour pour le houblon.

Bien sûr, en plus du Svink, la bière est surtout la boisson quasi-officielle de tout ce que la France peut compter de groupes de punk. Faut dire que la boisson a longtemps été la boisson réservée à la classe guerrière dans le monde celtique. Les célèbres Ludwig von 88 sauront porter la rencontre à un niveau très élevé avec l'intellectuel Bière et punk. Les Sales Majestés sauront être plus volubiles en quémandant la dernière bière au patron (Encore une bière) tandis que le groupe de skins Skinkorps clamait haut et fort, dans les années 80, « Vive la bière, la baston et vive le cul » dans leur chanson Vive la bière. Baston et bière sont aussi les deux maîtres mots des Garçons Bouchers sur le clip de La bière (on ne pouvait pas trouver plus simple comme titre) : nombreux sont ceux qui ont dû se dire comme les Garçons Bouchers « La bière, la bière, qu'est-ce qu'elle a fait de moi la bière ? »

On saura gré aux potes de François Hadji-Lazaro de nous rappeler que la bière « c'est comme si c'était mon frère ». En effet, la boisson houblonnée semble aussi fortement liée à l'amitié. Le Manu de Renaud a des « larmes plein [sa] bière » mais c'est Mano Solo et son On boire d'la bière qui porte la chanson de potes assoiffés à un certain pinacle tellement touchant.

Au final, la bière sonne toujours comme un synonyme de l'amitié, que ce soit pour fêter tout et n'importe quoi ensemble ou que ce soit, au contraire, pour se remonter le moral. Et pour se remonter le moral, rien de tel que Allez Roger de Debilius Profondius.

PS : la belle photo de bière illustrant l'article est sous Licence Creative Commons Paternité et est issue du Flickr de Jo Jakeman.

A découvrir
Ludwig von 88 - Houlala 2 : la mission
Ludwig von 88 - Houlala 2 : la mission
La Ruda Salska
La Ruda Salska
Boulay (Isabelle) - Au moment d'être avec vous
Boulay (Isabelle) - Au moment d'être avec vous