7/10Dom Duff - Roc'h

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 23/08/2010
Notre verdict : 7/10 - Kentoc'h mervel eget bezañ saotret (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 4 réactions

Du rock celtique sur Krinein ? Et pourquoi pas ? Voici donc le quatrième album de Dom Duff où le vent mugit sur les pierres levées.

Amis fans de musique celtique, laissez-moi vous présenter Dom Duff, venu tout droit de Bretagne. Du rock celtique de Bretagne ? Je suis sûr que ça vous a surpris ! Roc'h qui peut se traduire par roche est le quatrième album du chanteur multi-instrumentiste : Dom Duff se charge des différentes guitares, du banjo, de la mandoline mais laisse tout de même à ses acolytes le soin de s'occuper de la batterie, du piano, de la basse ou encore du violon.

De la mer démontée au bar

Roc'h est Calme comme la lande bretonne
Calme comme la lande bretonne
un album varié qui part dans de nombreuses directions et ne se complait pas dans la facilité. Evidemment le banjo ou la mandoline, sans oublier la voix de Dom Duff, donnent la principale couleur musicale de l'album : celle de hermine typiquement bretonne (Teuz ar re Dianket, Brezhoneg 'Raok). Mais si l'influence celtique saute d'emblée aux yeux, Dom Duff explore d'autres univers : Telemakaezh qui narre l'histoire d'un jeune Maure enlevé à son pays voit les guitares électriques tranchantes côtoyer des percus tribales, Yec'hed Mat appelle l'auditeur à pousser les tables et à danser au rythme du chouchen. La plupart des titres sont cependant très doux (Nevezshant Johnnie) parfois tristes (Teuz ar re Dianket) ou mélancoliques (Skuizh on). La chanson que l'on retiendra de cet album n'est pourtant pas de Dom Duff, mais de l'incontournable Breton Alan Stivell : Brezhoneg 'Raok d'un calme apaisant est un hymne à la Bretagne et à la langue bretonne qui s'installe durablement chez l'auditeur.

Breton after all

Enervé comme la mer déchaînée
Enervé comme la mer déchaînée
Bien sûr, il est impossible de parler de Roc'h sans s'attarder sur la langue bretonne qui forme la véritable ossature de l'album. Chaque titre semble ne pouvoir exister que par cette langue chantante portée par la voix douce et grave de Dom Duff. Heureusement, le livret, d'un gris de roche, nous offre les paroles en langue bretonne mais aussi leur traduction en français et en anglais, dans une volonté manifeste de montrer la beauté du Breton sans perdre l'auditeur. Dom Duff nous emmène dans une Bretagne typique où les roches (Roc'h) croisent les fantômes (Teuz ar re Dianket) et où le changement de temps (Chench amzer) accompagne les voyages des marins (Kimiad Hawaii, Avel dit !). Sans oublier évidemment l'inévitable chanson à boire : elle s'appelle ici Yec'hed Mat, soit en français A la vôtre. La traduction, en explicitant des paroles qui semblent parfois un peu naïves, fait cependant perdre une partie de son charme au Breton.

Après les 43 minutes de pur Roc'h'n'roll celtique, nul doute que vous chanterez comme Dom Duff, et auparavant Alan Stivell, qu'il n'y a pas de Bretagne sans langue bretonne : Hep Brezhoneg, Breizh ebet ! Pour le reste, Roc'h est un album sympathique/rafraichissant.

Dom duff - Roc'h

01. Kan an Awen
02. Roc'h
03. Chench Amzer
04. Telemakaezh
05. Teuz ar re Dianket
06. Laouen
07. Brezhoneg 'Raok
08. Kimiad Hawaii
09. Avel Dit
10. Nevezshant Johnnie
11. Skuizh on
12. Yec'hed Mat

A découvrir
Nolwenn Leroy - Nolwenn Leroy
Nolwenn Leroy - Nolwenn Leroy
Merzhin - Pleine Lune
Merzhin - Pleine Lune
Merzhin - Adrénaline
Merzhin - Adrénaline