8.5/10Doctor L - We got lost

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 13/11/2012
Notre verdict : 8.5/10 - Meilleur qu'Alban (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

Le nouvel album de Doctor L, We got lost, est un calvaire pour le critique. Non pas qu'il soit pénible à écouter : au contraire la musique passe comme une lettre à la poste et ne peut que caresser doucement nos plus-vraiment-très-chastes oreilles. Si We got lost est délicat à chroniquer, c'est qu'il est bourré jusqu'à l'os ; 75 minutes de musique, c'est quasiment le maximum que l'on peut caser sur la petite galette en plastique. Et le critique conscienceux qui se doit d'écouter de multiples fois l'album doit pouvoir garder sa concentration assez longtemps pour tenir une heure et quart. Ce n'est pas si simple, je peux vous l'assurer.

Africa united

Une fois que le critique s'est bien plaint, il est temps de se lancer à corps perdus
DR. Doctor L à la cool
dans l'album. Doctor L a un CV long comme le bras. Imaginez un peu, il a travaillé avec des artistes aussi différents que Antibalas, Assassin, Rodolphe Burger, Alain Bashung ou encore Arthur H. Ce n'est même plus un grand écart mais un démembrement musical ! Pour pousser le bouchon encore un peu plus loin, il s'associe sur cet album avec un membre de Benda Bilili, qui s'est acoquiné avec Damon Albarn dans le groupe DRC Music, un ancien compagnon d'armes de Fela Kuti et une poétesse sénégalaise. Les plus perspicaces d'entre vous diront certainement que tout cela est très africano-centré : en effet l'influence majeure de Doctor L sur We got lost semble être africaine, mais nous serions bien en peine de dire exactement quelle ramification de la diaspora musicale africaine est la plus utilisée. D'un morceau à l'autre, on se balade dans de l'afrobeat (Naligiyo), du blues (You better fly), du gospel, du jazz ou de la musique de bayou (It is so hard) en passant évidemment par un peu d'electro ou du bon rock bluesy (Plastic Jesus). Il en est de même pour les voix qui sont tour à tour graves ou aiguës, parlées ou chantées, naturelles ou électroniquement bidouillées. Et les instruments suivent en bon ordre : percus, guitares sèches et électriques côtoient des flûtes, des cuivres, des basses, des scratchs, que sais-je encore !

C'est ainsi que We got lost nous emmène dans le monde de Doctor L, un monde protéiforme qui, de Bamako à New-York, de Berlin à Marseille, du passé (la musique rappelle par instant les années d'esclavage) au présent, nous exalte parfois avec des morceaux très enlevés (No more prison), qui nous fait planer avec des titres plus embrumés (We gost lost) mais toujours en conservant une certaine cohérence.

En écoute, Plastic Jesus (pas forcément la plus représentative mais qu'est-ce qu'elle est bonne)

Doctor L – We got lost

01. It is so hard
02. Mind kind feat. Asha & Mike 'Clip' Payne
03. You better fly feat. Kiala Nzavotunga & Dom Farkas
04. No more prison feat. Kiala Nzavotunga
05. Burn baby burn feat. Mike 'Clip' Payne
06. The passage way feat. David Walters
07. Never play me feat. Tony Allen
08. Naligiyo feat. The Cube
09. Nature
10. Come on over feat. Robert 'Chicken' Burke
11. Plastic Jesus
12. Go and tell the moutains feat. Allonymous
13. Old woman feat. Tie aka Ngima Sarr & Mike Ladd
14. Energy feat. Franck Biyong & Allonymous
15. Riders in da storm feat. Tie aka Ngima Sarr
16. We gost lost feat. Allonymous

A découvrir
Lovage - Music to Make Love to your Old Lady by
Lovage - Music to Make Love to your Old Lady by
Placebo - Placebo
Placebo - Placebo
Miossec
Miossec