9/10Django Django - Django Django

/ Critique - écrit par froo (), le 08/09/2012
Notre verdict : 9/10 - Cool cool, cool cool. (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

J'ai plongé dans l'univers de Django Django grâce au film de Jacques Audiard De Rouille et d'Os. Le titre Firewater qui accompagnait le générique de fin m'a résonné dans la tête encore longtemps après. Difficile de les oublier après cela et très vite, j'ai été absorbée par tout leur album. Un coup de cœur, en somme.

Django Django - Django Django
DR.
Le groupe avait titillé le monde de la musique en 2009 avec un single, Storm Love's Dart, mais il a fallu attendre janvier 2012 pour avoir enfin un album complet, Django Django. L'attente aura valu le coup, cet album est un petit chef-d’œuvre, très addictif. Pop-rock psyché ? Electro-pop ? Folk-pop alternative ? Space pop ? Difficile de ranger le groupe dans un tiroir, tant les facettes sont variées. Mais c'est tant mieux ! C'est planant, entraînant, ça donne envie de danser, ça met de bonne humeur. Que demander de plus ?

Le premier titre, Introduction plante le décor, avec une ambiance étrange entre western et SF qu'on ne quittera pas vraiment. Il se prolonge avec Hail Bop, ode à la comète Hale Bop, nous transporte dans la dimension Django Django, avec ses superpositions de sons, synthétiques et organiques. Des guitares, des bip bip, du synthé, de la boîte à rythmes, des voix, des guitares.
Les titres s'enchaînent, tous plus accrocheurs les uns que les autres. Default, surprenant et très entêtant, Firewater, à tendance blues futuriste mais pas que, Zumm Zumm, proche de la litanie game-boyesque, Hand of Man, ballade mélancolique et acoustique qui trolle l'auditeur, Love's Dart, hypnotisante et tendue, Wor, qui évoque un duel dans l'ouest sauvage, Life's a beach, qui fait voir la mer. Pour finir, un petit tour en Égypte avec Skies over Cairo, instrumental aux sonorités arabisantes, avant de s'envoler loin dans l'espace avec Silver Rays histoire de s'envoyer en l'air une dernière fois.

La formule est très efficace et après quelques mois d'écoute, je ne m'en suis toujours pas lassée. Un chouette album donc, à consommer sans modération.

Et si comme moi, vous avez raté leur passage à la Maroquinerie en mai dernier, sachez qu'ils sont à l'affiche du festival We Love Green (Paris - Parc de Bagatelle) le vendredi 14 septembre 2012.

 

En écoute : Default

 

Et en bonus : Firewater, version live acoustique


Django Django - Django Django

01. Introduction
02. Hail Bop
03. Default
04. Firewater
05. Waveforms
06. Zumm Zumm
07. Hand of Man
08. Love's Dart
09. Wor
10. Storm
11. Life's a Beach
12. Skies Over Cairo
13. Silver Rays

A découvrir
Nickelback - Silver Side Up
Nickelback - Silver Side Up
Pearl Jam - L'intégrale
Pearl Jam - L'intégrale
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value