8.5/10Dionysos - Dionysos eats music !!!

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 12/10/2009
Notre verdict : 8.5/10 - Le premier CD (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Dionysos mange une double galette de musique et si la première est un délice, la deuxième a un arrière-goût moins agréable.

A quinze ans, on est jeune, plein de boutons, on dit merde à ses parents et on s'habille tellement à la monde qu'on le regrette souvent plus tard. A quinze ans, on a l'avenir devant nous et un passé tout neuf derrière. Pourtant quand un groupe de rock a quinze ans, c'est presque une éternité, surtout quand le line-up a peu évolué. En 2009, Dionysos fête ses quinze ans d'existence. On ne comprend d'ailleurs pas comment ils font avec un premier concert le 16 octobre 1993. Seize ans après ce premier concert, Dionysos revient sur une carrière riche qui les a amené du Café de la Gare de Valence aux plus grandes scènes et festivals français. Une carrière de 6 albums, réussites artistiques et commerciales.

C'est Dieu qui se fait des pop-corns

I was a teenage werewolf
I was a teenage werewolf
Quand certains groupes fêtent leurs x années d'existence avec une compilation best of, parfois agrémentée d'un inédit pour satisfaire le fan le plus acharné, Dionysos va plus loin en proposant un double album avec pas moins de 55 titres. Au menu, des inédits de 1996, de l'époque Haïku, des versions live, des versions acoustiques, des version démo et des reprises... Ce qui devrait satisfaire fans et non fans, rockers et amateurs de chanson française, jeunes et vieux, petits et grands. Le premier volume s'impose vite comme le plus intéressant avec tous les tubes du groupe, "Tais-toi mon cœur", "Miss Acacia", "Ciel en sauce", "Tokyo Montana"... Le Zénith est d'ailleurs à l'honneur sur ce CD avec notamment "Song for Jedi" toujours aussi explosive, "Coccinelle" version slam, la superbe version de "Neige" avec un Mathias à fleur de peau et la Synfonietta de Belfort et surtout le concours de « Ta gueule le chat » sur "La métamorphose de Mister Chat". Les deux reprises de Brassens ("La cane de Jeanne") et Ferré ("Thank you Satan") ne déparent pas dans ce premier CD étonnant. Quant aux inédits, ils sont au nombre de cinq dont quatre proviennent de l'époque Haïku : "Vélopédie" et ses jeux de mots vraiment sympathiques, "Art love stamps" avec un bouquet final typique de Dionysos, "Open cloud" et "Window day" peut-être moins réussies. A noter enfin la lecture de Mathias sur "Des scolioses de partout dans le corps... et dans le cœur".

Danse dans ton anorak

C'est ça la Province !
C'est ça la Province !
Le second volume de ce double album est plus en retrait, la faute sans doute aux nombreux inédits provenant des enregistrements 4 pistes ou de la K7 demo de 1996 (12 au total). Certes les chansons ne sont pas fondamentalement mauvaises : "The moon is my favorite fireworks" sonne plutôt bien, "Ferry boat shoes" est une comptine agréable, "No sense words Harmony" est même plus étonnante car résolument punk mais le son est tellement mauvais qu'on peut difficilement rentrer dans ces morceaux. Ces chansons ne semblent être intéressantes que pour plonger dans l'histoire du groupe, dans la façon dont il s'est construit. En plus de ces vieilles démos, Dionysos nous offre une reprise plutôt sympa de PJ Harvey ("Rid of me") et des versions très calmes de "Lips story in a chocolate river", "Song for Jedi" ou "Anorak". Une tranquillité que l'on retrouve aussi sur "Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi" qui connecte l'œuvre littéraire de Mathias avec l'œuvre musicale ou "La plus heureuse des mamans du monde" qui se passe de commentaires. Finalement seules l'entêtante "Manga girlfriend" et la bizarrerie "Aïe" se démarquent dans ce deuxième CD un peu faible.

Dionysos eats music !!! est une très bonne façon de découvrir le groupe, de l'univers rock, baroque et poétique qu'ils façonnent à la puissance primale qu'ils dégagent. Mais on constate vite que Dionysos ne se contente pas de jouer à l'infini les mêmes chanson et qu'au contraire, ils réarrangent souvent leurs morceaux, les rendant parfois plus pêchus, parfois plus tendres, mais toujours très bons.

PS : Ne manquez pas le site de l'album http://www.dionysoseatsmusic.com

 

Dionysos - Eats music !!!

CD 1
01. Wet
02. Ciel en sauce
03. Tokyo Montana
04. The return of the frog
05 Red rain
06. Vélopédie
07. Art love stamps
08. Don Diego 2000
09. Open cloud
10. Window day
11. Coccinelle
12 Song for Jedi
13. L'homme sans trucage
14. La métamorphose de Mister Chat
15. Miss Acacia
16 Old child
17. Le retour de Bloody Betty
18. La cane de Jeanne
19. Thank you Satan
20. Tais-toi mon cœur
21. Neige
22. Des scolioses de partout dans le corps... et dans le cœur

CD 2
01. Rid of me
02. La sorcière du désert
03. I belch your kiss in the wind
04. No friends no more
05. Ferry boat shoes
06. Tatoo love
07. No tongue doll
08. The moon is my favorite fireworks
09. La plus heureuse des mamans du monde
10. Monsters in love
11. No sens words harmony
12. Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi
13. Pepper beard
14. Longboard train
15. Manga girlfriend
16. Lips story in chocolate river
17. Neige
18. Rock addict
19. Aïe
20. Song for Jedi
21. Anorak
22. Extatic troll
23. Wet

A découvrir
Dionysos - Western sous la neige
Dionysos - Western sous la neige
Blur - Best of
Blur - Best of
Maze - Some Noise
Maze - Some Noise