6/10Daylight Dies - Lost To The Living

/ Critique - écrit par wqw..., le 27/09/2008
Notre verdict : 6/10 - Bientôt la lumière (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

Atmosphères sombres et mélodiques qui revêtent, malgré tout, des atours très classiques aussi bien dans le fond que dans la forme...

CHRONIQUE EXPRESS

Troisième album pour le groupe américain qui pour l’occasion s’est alloué les services de Jens Bogren (Paradise Lost, Opeth, Amon Amarth, etc.) au mixage. On retrouve ainsi leur métal mélancolique à la maturité désormais établit et qui se distingue de la masse par un potentiel émotif certain, un chant en souffrance et des guitares que la production vient rendre toujours un peu plus lourdes et puissantes. Atmosphères sombres et mélodiques qui revêtent, malgré tout, des atours très classiques aussi bien dans le fond que dans la forme allant jusqu’à s’abandonner aux voix claires le temps d’un pour autant très réussi Woke Up Lost. Si leur doom sensible, dans la lignée de Katatonia ou d’Opeth, était plutôt convaincant sur Dismantling Devotion, leur précédent opus, Lost To The Living un ton en dessous ne devrait donc toujours pas séduire un public plus large que celui des fans du genre. Ceux-là devraient par contre savoir apprécier, Daylight Dies entretenant la flamme, en attendant qu’arrive un jour, un grand album.

 


Daylight Dies - Lost To The Living

01. Cathedral
02. A Portrait In White
03. A Subtle Violence
04. And A Slow Surrender
05. At A Loss
06. Woke Up Lost
07. Descending
08. Last Alone
09. The Morning Light

A découvrir
Noir Désir - Des visages des figures
Noir Désir - Des visages des figures
Audioslave - Audioslave
Audioslave - Audioslave
Lorie - Près de toi
Lorie - Près de toi